Les soins

Remonter d’un niveau

Cancer du sein
la classification ACR


Cette classification radiologique, décrite d’abord par les radiologues américains (American College of Radiologists), a été adoptée en France.

Elle permet de décrire l’imagerie du sein (mammographie, mais aussi échographie et IRM) en classant les anomalies en fonction de leur aspect, selon le classement ci-dessous :


ACR1
Seins strictement normaux, sans image même bénigne
ACR2
Seins présentant une/des images 100% rassurantes et identifiables comme bénignes. La surveillance doit alors être standard (tous les deux ans pour une femme sans antécédent, différente si antécédents particuliers).
ACR3
Présence d’une image d’allure bénigne mais dont la bénignité ne peut être affirmée à 100% (97% seulement).Seule une surveillance pourra affirmer la bénignité sur deux ans. Une biopsie n’est cependant pas nécessaire sauf cas exceptionnels ou si l’image se modifiait. Il est donc proposé un contrôle à 4 mois (images nodulaires) ou 6 mois (microcalcifications).
ACR4
Présence dune image suspecte qui peut être une lésion bénigne, pré-cancéreuse, ou même un cancer dans 40% des cas environ.
Une cytoponction ou biopsie est nécessaire rapidement pour affirmer le diagnostic de façon certaine.
ACR5
Présence dune image très suspecte (97% de cancers). Une biopsie ou cytoponction est nécessaire pour affirmer le diagnostic et guider le geste opératoire.
ACR0
On ne peut conclure, plus d’éléments sont nécessaires (mammographie insuffisante, pas d’échographie, etc).


Page modifiée le 04/06/2013 Haut de page Imprimer la page
© 2006-2013 Gustave Roussy - Tous droits réservés | Webmaster | Plan du site | Mentions légales | Réalisé par KerniX & Dircom Gustave Roussy