Clinical Trials

Clinical Trials

Thyroid cancers and other neuro endocrine tumours

Etude sur le cabozantinib chez les patients avec cancer de la thyroïde réfractaire à l’iode ayant progressé sous anti VEGF

Titre de l'étude: 
COSMIC311 XL184-311 Une étude de phase III randomisée, cabozantinib vs placebo chez les patients avec cancer de la thyroide réfractaire à l'iode ayant progressé sous anti VEGF
Numéro de l'étude: 
CSET 2917
Médecin investigateur: 
Dr Sophie LEBOULLEUX
Indication: 
Endocrinologie
Description: 

Chez les patients avec cancer de la thyroïde qui présentent des métastases à distance qui ne fixent pas ou pas assez l’iode radioactif, des traitements par voir générale sont proposés. Actuellement deux médicaments présentent une autorisation de mise sur le marché : le lenvatinib et le sorafenib.

Les données médicales dont nous disposons ont montré récemment que le cabozantinib (la drogue utilisée dans cette étude) pouvait être également efficace dans votre situation.

Cette étude s’adresse à des patients déjà traités par un ou plusieurs autres médicaments contre le cancer de la thyroïde, mais qui ne sont plus efficaces. Elle a pour but d’évaluer l’efficacité du cabozantinib pour lutter contre votre maladie en montrant que le traitement est plus efficace qu’une prise en charge sans traitement anti cancéreux.

Si vous acceptez de participer à cette étude, vous recevrez un traitement oral par cabozantinib ou un placebo. L’attribution cabozantinib ou placebo est faite par tirage au sort. Vous devrez donc prendre tous les jours, une fois par jour, des gélules de cabozantinib ou de placebo (ni vous, ni le médecin ne saura ce qu’il y a dans les gélules). Après avoir débuté le traitement, vous serez vu 1 semaine après, puis toutes les 2 semaines pendant 2 mois puis 1 fois par mois pendant toute la durée de l’étude. Si la maladie évolue, alors que vous êtes sous placebo, on vous proposera d’être traité par cabozantinib. Si la maladie progresse alors que vous êtes sous cabozantinib, votre médecin vous proposera un autre traitement.

Lors de votre suivi, à chaque visite, une prise sang sera effectuée. Il vous sera de plus demandé de remplir des questionnaires sur votre humeur. Un bilan cardiaque, un contrôle des urines et un bilan d’imagerie (TDM cervico-thoraco-abdominopelvien) sera réalisé tous les 2 à 3 mois.

Les risques encourues avec ce produit sont cardiaque (hypertension artérielle), hématologiques (en lien avec les globules blancs, les plaquettes), hémorragique, hépatiques, rénaux, cutanées (fragilité cutanée, décoloration de la peau, digestifs (diarrhée).