Clinical Trials

Clinical Trials

Lung cancers

Traitement des cancers du poumon avancé présentant des mutations particulières (EGFR ou ALK)

Titre de l'étude: 
HALT 1702- HALT Traitement ciblé, avec ou sans radiothérapie avec intensification de dose, de la maladie oligoprogressive (MOP) dans les tumeurs pulmonaires avec addiction oncogéniques
Numéro de l'étude: 
CSET 2914
Médecin investigateur: 
Dr Cécile LE PECHOUX
Indication: 
Cancer bronchique Non à Petites Cellules
Description: 

HALT est un essai clinique s’adressant à un sous groupe de patients atteints d’un cancer du poumon avancé, restreint qui présentent des mutations particulières (EGFR ou ALK) et dont le traitement repose  sur des médicaments appelés inhibiteurs de la tyrosine kinase (tyrosine kinase inhibitors, TKI). Ces patient(e)s selectionnées en fonction de leur profil moléculaire,  répondent en général bien aux TKI pendant une durée variable. Il arrive cependant au bout d’un certain temps (variable selon les patients) que le médicament devienne moins efficace sur certaines lésions cibles (métastases) alors que d’autres lésions cibles continuent à bien répondre au médicament.

L’objectif de cette étude de phase II/III est donc de déterminer si un certain type de radiothérapie, appelé radiothérapie stéréotaxique (stereotactic body radiotherapy, SBRT), radiotherapie tres precise délivrée à de fortes doses sur une lesion qui aurait tendance à grossir sous TKI pourrait être bénéfique aux patients. Dans cette étude, il y aura un tirage au sort : la moitié des patients environ aura une radiotherapie stéréotaxique et l’autre moitié n’en aura pas. Les deux groupes de patients seront donc comparés.  La radiotherapie stereotaxique est en général bien tolérée, et realisée en peu de seances (5 ou moins).  Ainsi l’hypothese qui doit etre testée est que l’ajout d’une radiotherapie stéréotaxique aux TKI permettrait de maintenir plus longtemps les patients sous ce meme médicament avec un bon contrôle global de la maladie.  Il y aura aussi un recueil de questions relatives à votre qualité de vie Ce traitement ne peut etre envisagé que s’il y a 3 lesions ou moins qui progressent sous TKI.

Les patients qui seraient éligibles à un tel traitement se verraient proposer cette étude Européenne menée par l’EORTC (European Organization for Research and Treatment of Cancer. Une lettre d’information detaillée leur sera remise lors d’une consultation aupres d’un médecin oncologue radiotherapeute faisant partie de l’équipe d’oncologie thoracique afin d’expliquer le traitement et les moalités de l’étude. Le patient devra signé un consentement éclairé si il ou elle est d’accord pour participer. Le suivi continuera à se faire donc au sein de la meme equipe pour une continuité des soins