Clinical Trials

Clinical Trials

Gynaecological cancers

Traitement du cancer épithélial de l’ovaire, des trompes de Fallope ou du péritoine, en rechute

Titre de l'étude: 
AGO-OVAR 2.29 Étude de phase III, randomisée en double-aveugle comprenant l'atezolizumab versus placebo combiné au bevacizumab et à la chimiothérapie chez les patientes atteintes d'un cancer épithélial de l’ovaire, des trompes de Fallope ou du péritoine, en rechute résistante au platine
Numéro de l'étude: 
CSET 3180
Médecin investigateur: 
Dr Patricia PAUTIER
Indication: 
Cancer ovaire
Description: 

La prise en charge du carcinome de l’ovaire qui récidive à moins de 6 mois d’un traitement qui a comporté du platine associe classiquement une chimiothérapie  à un traitement ciblé contre la formation des vaisseaux (antiangiogénique) lorsqu’il n’a pas été reçu antérieurement.

Par ailleurs l’immunothérapie est un nouveau traitement contre le cancer qui cherche à restaurer les défenses immunitaires propres du patient qui sont bloquées par la tumeur elle-même. L’immunothérapie est encore plus efficace lorsqu’elle est associée à la chimiothérapie et lorsque la tumeur est moins bien oxygénée par l’action des antiangiogéniques comme le bevacizumab.

L’objectif de cette étude est de tester l’association de ces 3 thérapies (chimiothérapie, immunothérapie et bevacizumab) dans votre maladie dans le cadre d’une étude qui compare le traitement de référence (chimiothérapie  + bevacizumab) à ce traitement plus l’immunothérapie.

Il est nécessaire de biopsier la tumeur à l’entrée dans l’étude pour pouvoir corréler l’efficacité de l’immunothérapie à l’existence de certaines protéines sur votre tumeur au moment de la reprise du traitement.