Clinical Trials

Clinical Trials

Lung cancers

ALKALINE : Activité du lorlatinib selon la présence de mutations de résistance de l'ALK dans le sang de patients atteints d'un CPNPC ALK-positif prétraités par un inhibiteur de l'ALK de 2e génération

Titre de l'étude: 
ALKALINE : Activité du lorlatinib selon la présence de mutations de résistance de l'ALK dans le sang de patients atteints d'un CPNPC ALK-positif prétraités par un inhibiteur de l'ALK de 2e génération
Numéro de l'étude: 
CSET 3194
Médecin investigateur: 
Pr Benjamin BESSE
Indication: 
ALKALINE : Activité du lorlatinib selon la présence de mutations de résistance de l'ALK dans le sang de patients atteints d'un CPNPC ALK-positif prétraités par un inhibiteur de l'ALK de 2e génération
Description: 

Les cancers du poumon avec réarragement (ou « fusion ») ALK représentent 3 à 4% des cancers du poumon.

Ils sont traités par des molécules orales, les inhibiteurs d’ALK dont il existe plusieurs générations.

L’essai ALKALINE évalue l’efficacité d’un inhibiteur d’ALK de 3ème génération le lorlatinib. Une ‘biopsie liquide’, c’est-à-dire une simple prise de sang, sera faite en même temps que le scanner d’évaluation, tous les 2 mois. Nous pourrons ainsi mieux comprendre quels patients répondent mieux que les autres.

Le lorlatinib se prend une fois par jour tant qu’il est efficace et bien toléré.