Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers digestifs

Estomac, Jonction oeso-gastrique

Titre de l'étude: 
INNOVATION Intégration du trastuzumab, avec ou sans pertuzumab, dans la chimiothérapie péri-opératoire du cancer de l'estomac HER2 positif
Numéro de l'étude: 
CSET 2282
Médecin investigateur: 
Dr Michel DUCREUX
Indication: 
Estomac, Jonction oeso-gastrique
Description: 

Etude INNOVATION
Cette étude est réservée aux 20% de patients ayant un cancer de l’estomac ou de la jonction œsophage – estomac  à qui une intervention chirurgicale est proposée et dont la tumeur présente lors d’un examen spécialisé des biopsies par le pathologiste une surexpression de HER2. Après obtention de leur consentement, les patients ayant ce type spécifique de tumeurs seront traités soit par chimiothérapie de type 5FU ou capecitabine (une molécule orale) et cisplatine pendant 9 semaines avant et après la chirurgie ou par le même schéma de traitement et une ou deux molécules supplémentaire anti-HER2. Deux fois plus de patients seront traités dans chaque bras expérimental, le groupe dit « contrôle » ne recevant donc que de la chimiothérapie. Dans le premier groupe expérimental il sera ajouté à la chimiothérapie et pour une durée de un an une molécule anti HER2 (thérapie ciblée), déjà largement utilisée dans le cancer du sein et dans le cancer de l’estomac avec métastases : le trastuzumab. Dans l’autre bas expérimental, il sera ajouté également pour une période de un an, non seulement le trastuzumab mais aussi une seconde molécule destinée à renforcer l’action du trastuzumab sur le mécanisme impliquant le récepteur HER2, cette molécule s’appelle le pertuzumab et elle a démontré son efficacité en combinaison avec le trastuzumab dans le traitement du cancer du sein.