Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers de la peau

Mélanome localement avancé ou métastatique, 1ère ligne de traitement - Immunothérapie

Titre de l'étude: 
MK3475-029 / KEYNOTE 029 Etude de phase 1/2 permettant d'évaluer la sécurité d'emploi et la tolérance de l'association du MK-3475 avec le Peg-Interféron alfa-2b (PEG-IFN) et du MK-3475 avec l'Ipilimumab (IPI) chez des patients atteints d'un mélanome avancé (MEL) et d'un carcinome à cellules rénales (CCR).
Numéro de l'étude: 
CSET 2606
Médecin investigateur: 
Dr Caroline ROBERT
Indication: 
  • Mélanome stade III/IV
  • Immunothérapie

 

Description: 

Il s’agit d’une étude de phase I/II qui pourra être proposée aux patients porteurs d’un mélanome localement avancé ou métastatique

Tous les patients recevront une combinaison de deux immunothérapies : un anticorps anti-CTLA-4 (ipilimumab) et un anticorps anti-PD-1 (pembrolizumab). On sait déjà que cette association est efficace, mais elle est également assez toxique, et nous voulons explorer une dose plus faible pour diminuer le risque de toxicité.

L’objectif de ce traitement est de déclencher un rejet de la maladie métastatique en stimulant les défenses immunitaires des patients tout en trouvant la dose la plus faible d’ipilimumab pour essayer trouver un rapport efficacité/risque optimal.  

Les patients recevront soit :  

  • Ipilimumab 50 mg toutes les 6 semaines (4 doses) + Pembrolizumab 200 mg toutes les 3 semaines (34 doses)
  • Ipilimumab 100 mg toutes les 12 semaines (4 doses) + pembrolizumab 200 mg toutes les 3 semaines (34 doses).

Ces traitements seront administrés par voie intra-veineuse.

Les objectifs de cette étude sont de déterminer la sécurité et la tolérance de l’association du pembrolizumab et de l’ipilimumab. Nous établirons également la fréquence  des événements indésirables de grade élevé, liés au traitement. Enfin, nous évaluerons l’efficacité de la combinaison du pembrolizumab et de l’ipilimumab.