Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du sein

Cancer du sein triple négatif métastatique

Titre de l'étude: 
IMMU-132 IMMU-132-05 Étude internationale en ouvert de phase III, multicentrique, randomisée, évaluant le sacituzumab govitécan (IMMU-132) par rapport au traitement au choix du médecin chez des patients atteints d?un cancer du sein triple négatif métastatique ayant reçu au moins deux traitements précédents.
Numéro de l'étude: 
CSET 2682
Médecin investigateur: 
Dr Mahasti SAGHATCHIAN
Indication: 
Sein
Description: 

Cette étude s’adresse aux patientes atteintes de cancer du sein triple négatif métastatique en progression ou en récidive.

Elle permet d’évaluer un nouveau traitement pour ce type de cancer, appelé sacituzumab govitécan.
Il s’agit d’un traitement expérimental, ce qui signifie que le sacituzumab govitécan n’est pas autorisé actuellement pour une utilisation en dehors du cadre d’un essai clinique.

Le sacituzumab govitécan est un conjugué médicament-anticorps. Le médicament (SN-38) est la substance active présente dans l’irinotécan. L’irinotécan est une chimiothérapie approuvée dans le traitement du cancer colorectal avancé. Les anticorps sont des protéines produites par le système immunitaire. Ils se fixent aux substances étrangères afin de protéger le corps. L’anticorps étudié se fixe à certains types de tumeurs cancéreuses, y compris les cancers du sein appelés cancers du sein triple négatifs.
Le sacituzumab govitécan a été mis au point par Immunomedics pour traiter ces cancers en se fixant au Trop-2 pour l’administration ciblée de SN-38 directement dans la cellule tumorale, tout en minimisant l’exposition systémique de SN-38 afin de diminuer sa toxicité.

L’étude est menée principalement pour évaluer le fonctionnement du sacituzumab govitécan par rapport à 4 autres traitements de chimiothérapie standards pour le cancer du sein : l’éribuline, la capécitabine, la gemcitabine et la vinorelbine.

Cette étude sera menée dans environ 100 centres à travers le monde. Environ 328 hommpatientes de plus de 18 ans participeront à cette étude. Chaque patiente sera incluse pendant environ 5 mois.

Les patients répondeurs au traitement ou dont la maladie est stabilisée et qui tolèrent le médicament à l’étude pourront recevoir ce dernier jusqu’à progression de la maladie ou survenue d’effets indésirables.