Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers digestifs

Carcinome hépatocellulaire non résécable

Titre de l'étude: 
BGB-A317-301 Étude multicentrique de phase III, randomisée, en ouvert, visant à comparer l'efficacité et la sécurité d'emploi du BGB-A317 par rapport au sorafénib dans le traitement de première intention chez des patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire non résécable.
Numéro de l'étude: 
CSET 2722
Médecin investigateur: 
Pr Michel DUCREUX
Indication: 
Cancers digestifs
Description: 

Cette étude a pour but d’évaluer un nouveau médicament issu d la recherche industrielle chinoise le BGB-A317 face au traitement de référence, le sorafenib en cas de cancer primitif du foie non accessible à un traitement chirurgical. Le BGB-A317 appartient à la famille des immunothérapies. Plus précisément il s’agit d’une molécule qui lutte contre un effet de blocage exercé par les cellules cancéreuses sur la réponse de l’organisme face à l’agression étrangère que représente le développement du cancer (sous-famille des anti PD1). Ce type de produit et très largement utilisé et efficaces dans de nombreux cancers dont certains cancers de la peau (les mélanomes), les cancers du poumon, les cancers de vessie, etc... La tolérance de ces produits est en général correcte, les principaux effets secondaires rencontrés étant de rares stimulations un peu trop importantes de l’immunité contre ses propres organes (auto-immunité) pouvant donner des hépatites, des atteintes cutanées ou digestives qui sont connues et dont le traitement est codifié. Le BGB-A317 comme toutes les immunothérapies est un anticorps qui s’administre par perfusion intraveineuse courte une fois toutes les trois semaines, le traitement de référence, le sorafenib se donne par la bouche à raison d’une dose initiale de 4 comprimés, tous les jours en continu. Le choix du traitement est réalisé par tirage au sort afin d’avoir des groupes de patients traités comparables. L’intérêt du nouveau traitement sera évalué sur des critères d’efficacité, de tolérance et également de qualité de vie avec des auto-questionnaires à remplir par les patients.