Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

Cancers du rein - carcinome papillaire rénal non opérable localement avancé ou métastatique avec mutation MET.

Titre de l'étude: 
SAVOIR Étude de phase III, randomisée, en ouvert, contrôlée, multicentrique, évaluant l'efficacité et la tolérance du Savolitinib versus Sunitinib chez des patients atteints d'un carcinome papillaire rénal non opérable localement avancé ou métastatique avec mutation MET.
Numéro de l'étude: 
CSET 2761
Médecin investigateur: 
Dr Laurence ALBIGES
Indication: 
Cancers du rein
Description: 

Les carcinomes rénaux de type papillaire sont la seconde forme de cancer du rein  par ordre de fréquence.  Lorsque la maladie s’est développée au stade métastatique, c’est-à-dire propagée  en dehors du rein à d’autres organes, les traitements envisagés sont classiquement ceux  utilisés dans la forme la plus classique des cancers du rein (les carcinomes à cellules claires).

Cependant, il est souhaitable de pouvoir proposer la participation à un protocole spécifique aux carcinomes papillaires afin de développer des traitements adpaté a ce type de tumeur.

L’essai SAVOIR est un protocole international qui se déroule en deux étapes après avoir reçu l’accord de participation du patient : (1) une première étape consiste en la récupération d’un prélèvement tumoral (par exemple l’échantillon de biopsie ou de chirurgie  du rein opéré) pour analyser si la tumeur est porteuse d’une anomalie d‘une voie biologique specifique appelée voie MET (présente dans environ 40% des cas). Si cet anomalie est présente, alors  démarre la phase de traitement  qui compare soit le traitement standard par sunitinib (comprimé oral) soit un nouveau traitement  inhibant la voie MET de façon plus specifique, le savolitinib (comprimé oral). La comparaison se fait par randomisation, c’est-à-dire par tirage au sort pour l’attribution de l’un ou l’autre des traitements.  Le traitement est poursuivi  tant qu’il permet  le contrôle de la maladie et cela est évalué par scanner toutes les 6 semaines la première année puis toutes les 12 semaines ensuite.