Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers digestifs

Patients atteints d’un carcinome hépatocellulaire avancé ou métastatique et non préalablement traité.

Titre de l'étude: 
IMbrave150 - YO40245 Etude de phase III, en ouvert, randomisée, visant à évaluer la tolérance et l'efficacité de l'atezolizumab en association au bevacizumab versus le sorafenib chez des patients atteints d'un carcinome hépatocellulaire avancé ou métastatique et non préalablement traité.
Numéro de l'étude: 
CSET 2769
Médecin investigateur: 
Pr Michel DUCREUX
Indication: 
Foie
Description: 

Le but du protocole ImBrave150 est simple : il s’agit d’évaluer l’intérêt d’une nouvelle combinaison de deux médicaments le bevacizumab associé à l’atezolizumab qui seront comparés au traitement de référence par sorafenib. La combinaison bevacizumab + atezolizumab a de bonnes chances d’avoir une bonne efficacité : elle associe un médicament luttant contre la production de nouveaux vaisseaux par la tumeur, le bevacizumab, associé à une molécule de type anti-PDL1, l’atezolizumb qui appartient à la grande famille des immunothérapies qui ont déjà montré une certaine efficacité dans le traitement du carcinome hépatocellulaire à un stade réfractaire. En fait, cette association a déjà donné des résultats très prometteurs dans une petite étude dite de phase I. la toxicité attendue est largement peu importante. Ce nouveau traitement sera comparé au traitement absolument standard qu’est le sorafenib, une molécule orale qui a des propriétés anti-tumorales directes mais surtout anti angiogéniques c’est-à-dire anti-productions de nouveaux vaisseau par la tumeur comme le bevacizumab.