Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Prises en charge chirurgicales

Fractures vertébrales de compression

Titre de l'étude: 
SPINE 0 Etude pilote nationale, multicentrique pour évaluer la sécurité et la performance du Système Vertébral Transpédiculaire V-STRUT© indiqué pour le traitement des fractures vertébrales de compression
Numéro de l'étude: 
CSET 2826
Médecin investigateur: 
Dr Frédéric DESCHAMPS
Indication: 
  • Métastases osseuses
  • Toutes tumeurs solides
Description: 

Les métastases osseuses peuvent être responsables de fractures vertébrales pathologiques hyper-algiques. Leur prise en charge symptomatique consiste souvent en une thérapeutique médicamenteuse, éventuellement associée avec une vertébroplastie et à une radiothérapie. La vertébroplastie est une option efficace dans l’arsenal thérapeutique antalgique. Cette technique consiste à injecter du ciment (polymethyl-methacrylate) dans le corps vertébral fracturé sous guidage de la radiologie, ce qui entraine une stabilisation du foyer de la fracture. La mise en place d’un dispositif implantable dans le corps vertébral fracturé en association avec la vertébroplastie, permet d’espérer une meilleure diffusion du ciment dans l’os et une meilleure consolidation osseuse.

L’objectif de cette étude est d’évaluer la faisabilité de l’implantation d’un nouveau dispositif « V-STRUT » en association à une vertébroplastie. Ce geste sera réalisé sous guidage de l’imagerie et sous anesthésie générale ou sédation vigile. Gustave Roussy possède une solide expérience de la vertébroplastie et des dispositifs implantables intra-osseux, notamment dans le traitement des métastases osseuses douloureuses. Le but de cette étude est d’évaluer ce nouveau dispositif implantable en collaboration avec plusieurs autres centres français.