Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du sein

Association de l’immunothérapie à la chimiothérapie dans le cancer du sein triple négatif précoce

Titre de l'étude: 
IMpassion030 Etude de phase III, multicentrique, randomisée, en ouvert, comparant l'Atézolizumab (anticorps anti-pd-l1) en association à la chimiothérapie adjuvante à base d'anthracycline/taxane versus chimiothérapie seule chez des patients atteints d'un cancer du sein triple négatif opérable
Numéro de l'étude: 
CSET 2869
Médecin investigateur: 
Dr Barbara PISTILLI
Indication: 
Sénologie
Description: 

La combinaison immunothérapie avec chimiothérapie a démontré des résultats très prometteurs dans le cancer du sein triple négatif. Récemment, une étude de phase III conduite chez les patientes atteintes d’un cancer du sein triple négatif métastatique a confirmé l’efficacité en première ligne d’une immunothérapie par atézolizumab (anticorp anti-PD-L1) en association à la chimiothérapie, en termes de prolongation de la survie globale.  

L’étude IMPASSION 030 est une étude de phase III, randomisée, en ouvert, visant à comparer une combinaison de immunothérapie (atézolizumab) avec chimiothérapie adjuvant à base d’anthracycline/taxane versus chimiothérapie seule chez des patients atteints d’un cancer du sein triple négatif en stade précoce.

Dans cette étude, les patientes présentant un cancer du sein triple négatif, avec atteinte ganglionnaire ou avec une taille de la tumeur >2 cm seront randomisées, après chirurgie de la tumeur,  à un traitement par atézolizumab 840 mg toutes les 2 semaines en association à taxol pendant 4 cycles et suivi par 4 cycles AC/EC ou à chimiothérapie seule (T-AC/EC). À la fin de la chimiothérapie, l’atézolizumab sera poursuivi comme traitement d’entretien toutes les 3 semaines pour compléter 1 an de traitement. L’objectif principal de l’essai est la survie sans maladie invasive (SSMi).