Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

Étude de phase II randomisée, en ouvert, non comparative, de NKTR-214 en association avec le nivolumab et de la chimiothérapie chez des patients atteints de carcinome urothélial localement avancé ou métastatique avec faible expression de PD L1

Titre de l'étude: 
NEKTAR - 18-214-10 18-214-10/CA045-012 Étude de phase II randomisée, en ouvert, non comparative, de NKTR-214 en association avec le nivolumab et de la chimiothérapie chez des patients atteints de carcinome urothélial localement avancé ou métastatique avec faible expression de PD L1, inéligibles au cisplatine
Numéro de l'étude: 
CSET 2925
Médecin investigateur: 
Dr Yohann LORIOT
Indication: 
Cancer des voies urinaires
Description: 

Les cancers des voies urinaires (cancer de la vessie et des uretères) se traitent principalement avec de la chimiothérapie en cas de métastases. Si celle-ci n’est pas suffisamment efficace, une immunothérapie peut être utilisée. Cependant, tous les patients ne sont pas sensibles aux immunothérapies. Dans cette situation, les solutions manquent parfois.

Une possibilité est d’être traité avec une combinaison de plusieurs immunothérapies en particulier, l’interleukine-2.

Le principe est le suivant : NKTR-214 cible la voie IL 2 pour renforcer l’action de l’anticorps appelé nivolumab. Les deux médicaments s’injectent par voie intraveineuse à l’hôpital de jour.

Avant de proposer cette combinaison, il est nécessaire de tester si une molécule appelé PDL1 est retrouvée dans un échantillon de la tumeur (nous pouvons utiliser celui obtenu lors du diagnostic et qui est normalement toujours conservé).