Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

Carcinome urothélial localement avancé ou métatstatique

Titre de l'étude: 
MK7902-011 LEAP-011 Etude de phase III, randomisée, en double aveugle, comparant l'efficacité et la sécurité du pembrolizumab (MK-3475) en combinaison avec le lenvatinib (E7080/MK-7902) versus pembrolizumab plus placebo, en traitement de première ligne, chez des patients ayant un carcinome urothélial localement avancé ou métastatique, avec une tumeur exprimant le PD-L1 pour les patients inéligibles au cisplatine, et quelle que soit l'expression tumorale de PD-L1 chez les patients inéligibles aux chimiothérapies à base de platine (LEAP-011)
Numéro de l'étude: 
CSET 2933
Médecin investigateur: 
Dr Yohann LORIOT
Indication: 
Urologie
Description: 

Les cancers des voies urinaires (cancer de la vessie et des uretères) se traitent principalement avec de la chimiothérapie en cas de métastases. Si celle-ci n’est pas suffisamment efficace, une immunothérapie peut être utilisée. Cependant, tous les patients ne sont pas sensibles aux immunothérapies. Dans cette situation, les solutions manquent parfois.

Une possibilité est d’être traité avec une combinaison d’une  immunothérapie (avec le pembrolizumab)  et d’un traitement bloquant la formation des vaisseaux sanguins de la tumeur (traitement antitangiogénique avec  le lenvatinib

Pour être inclus il faut ne jamais avoir reçu de chimiothérapie pour traiter des métastases.

Le pembrolizumab s’administre par voie intraveineuse en hôpital de jour toutes les trois semaines.

Le lenvatinib se prend par voir orale.