Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du poumon - cancers thoraciques

Étude de phase II, en ouvert, évaluant la sécurité et l’efficacité du Telisotuzumab vedotin (ABBV-399) chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules c-Met+, préalablement traités

Titre de l'étude: 
M14-239 Luminosity M14-239 Etude de phase II, en ouvert, évaluant la sécurité et l'efficacité du Telisotuzumab vedotin (ABBV-399) chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules c-Met+, préalablement traités.
Numéro de l'étude: 
CSET 2940
Médecin investigateur: 
Dr David PLANCHARD
Indication: 
Cancer du poumon non à petites cellules.
Description: 

Le récepteur tyrosine kinase c-Met est le récepteur de surface cellulaire du facteur de croissance hépatocytaire (HGF). Il est anormalement activé dans de multiples cancers par amplification du gène MET, contribuant ainsi à la progression tumorale, à l'angiogenèse, à la croissance invasive, aux métastases et à la résistance aux traitements. Une surexpression de c-Met est fréquemment observée dans le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC), notamment après exposition à un traitement par inhibiteur de l’EGFR (chez les patients porteurs d’une mutation du gène EGFR).

Cette étude s’adresse aux patient(e) présentant un CPNPC Met+ dont le seuil de surexpression c-MET sera évalué par un laboratoire centralisé. Pour permettre de déterminer le niveau de surexpression c-Met, le patient doit accepter de soumettre un échantillon de tissu tumoral frais ou archivé, durant la période de pré-sélection.

L’inhibiteur de c-MET (anticorps), le Telisotuzumab Vedotin sera administré tous les 14 jours. Les patients seront traités par le Telisotuzumab Vedotin jusqu'à la progression de leur maladie ou de la survenue d'un critère d'arrêt de l'étude.

L'efficacité sera évaluée par un scanner toutes les 6 semaines et jusqu'à la progression de la maladie  ou l'initiation d’un nouveau traitement anti-cancéreux.