Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du sein

Traitement précoce des névralgies intercostobrachiales (NICB) après une chirurgie primaire pour cancer du sein

Titre de l'étude: 
CAPTRANE Etude multicentrique, ouverte, randomisée, comparant le traitement topique par patch de capsaïcine à 8%(Qutenza) à la Prégabaline dans le traitement précoce des névralgies intercostobrachiales (NICB) après une chirurgie primaire pour cancer du sein
Numéro de l'étude: 
CSET 2954
Médecin investigateur: 
Dr Karima MEZAIEB
Indication: 
  • Cancer du sein
  • névralgies intercostobrachiales (NICB)
Description: 

Cette étude vise à évaluer l’efficacité d’un traitement local par capsaicine (piment) sur des douleurs neuropathiques post chirurgicales mammaires dans le cadre d’un cancer du sein.

Il s’agit d’une étude multicentrique, randomisée, ouverte qui comprend 2 bras :

  • Un bras dans lequel les patients vont bénéficier d’un traitement antalgique oral (Prégabaline).
  • Un autre bras dans lequel les patients vont bénéficier d’une application locale d’un patch à base de capsaicine (piment). Cette application se fera en hôpital de jour à Gustave Roussy au centre antidouleur. Il y aura 2 applications à 3 mois d’intervalle.

L’objectif est d’évaluer la non infériorité d’un traitement topique (local) prescrit de manière précoce (en première intention) par rapport à un traitement médicamenteux oral habituellement prescrit pour ces douleurs neuropathiques post chirurgicales du sein.

L’étude est randomisée. Par conséquent, après un tirage au sort, le patient douloureux  recevra soit le traitement oral soit le traitement topique.

En cas d’inefficacité et/ou de mauvaise tolérance, un traitement adapté sera envisagé selon les situations cliniques.