Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

Tumeurs prostatiques métastatiques présentant des altérations des gènes de la voie de la recombinaison homologue

Titre de l'étude: 
PRO-CARBO Essai de phase 2 multicentrique, en ouvert, évaluant l'efficacité du CARBOPLATINE dans les tumeurs prostatiques métastatiques présentant des altérations des gènes de la voie de la recombinaison homologue.
Numéro de l'étude: 
CSET 2976
Médecin investigateur: 
Dr Pernelle LAVAUD
Indication: 
Cancer de la prostate.
Description: 

L’arsenal thérapeutique des cancers de la prostate métastatiques est actuellement composé de chimiothérapies à base de taxanes et d’hormonothérapie (agoniste/antagoniste de la LHRH, inhibiteurs de l’axe du récepteur aux androgènes). Récemment, des analyses génomiques ont mis en évidence la présence d'altérations de la réparation de l’ADN sur la voie de la recombinaison homologue (RH) chez approximativement 20% à 30% des cancers de prostate métastatiques résistants à la castration. Ces anomalies seraient associées à une sensibilité accrue aux inhibiteurs des enzymes poly(ADPribose) polymérases (PARP) des cellules tumorales prostatiques et de nombreux essais avec des inhibiteurs de PARP sont actuellement en cours. Dans les cancers du sein et de l’ovaire présentant ce même genre d’altérations génétiques, les données de la littérature montrent la sensibilité particulière de ces tumeurs aux sels de platine.

Cette étude de phase II vise à évaluer prospectivement l’efficacité du Carboplatine en monothérapie dans le sous-groupe tumoral des carcinomes prostatiques métastatiques résistant à la castration et présentant une anomalie somatique sur la voie de la RH. Cette étude pourra également permettre de mieux caractériser les anomalies moléculaires des tumeurs nécessaires à la réponse au carboplatine.

Le critère de jugement principal est le taux de réponse (réponse objective radiologique et/ou diminution >50% du PSA).
Les critères de jugement secondaires sont la survie sans progression biochimique et radiologique, la durée de réponse tumorale, la survie globale, les toxicités, la dose intensité du carboplatine, les mécanismes de résistance sur l’ADN circulant.

Les patients recevront une cure de Carboplatine AUC 5 tous les 21 jours pour un nombre maximal de 9 cycles. Ils seront ensuite suivis jusqu’à progression avec évaluation tumorale tous les 3 mois.