Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

Cabozantinib en traitement de 2ème ligne chez des patients atteints d’un carcinome rénal

Titre de l'étude: 
CABOPOINT Étude de phase II, multicentrique, en ouvert, évaluant le cabozantinib en traitement de 2ème ligne chez des patients atteints d'un carcinome rénal avec composante à cellules claires, inopérable, localement avancé ou métastatique, ayant progressé après un traitement de 1ère ligne par inhibiteurs de point de contrôle immunitaire
Numéro de l'étude: 
CSET 3011
Médecin investigateur: 
Dr Laurence ALBIGES
Indication: 
Cancer du rein
Description: 

Le carcinome rénal à cellules claires est la forme la plus fréquente des cancers du rein. Au stade métastatique, c’est à dire lorsque le carcinome  s’est propagé à d’autres organes que le rein, les traitements proposés reposent sur les anti-angiogéniques et l’immunothérapie.  

La question de l’étude CABOPOINT est d’évaluer l’efficacité (comment le produit agit), la sécurité, la tolérance d’un traitement de seconde ligne par CABOZANTINIB, un traitement standard administré par voir orale quotidiennement.

Ce protocole est proposé chez les patients ou patientes pour lesquels  un premier traitement par une association de deux produits dont l’un au moins était une immunothérapie n’est pas, ou n’est plus, suffisamment efficace  contre l’évolution de la maladie métastatique.

Si vous acceptez de participer à cette étude,  vous recevrez le CABOZANTINIB quotidiennement à dose standard et vous serez suivi  par votre médecin selon un rythme de consultation défini par le protocole et l’état de la maladie évalué par scanner (ou IRM) a intervalle régulier pour décider de la poursuite du traitement. Le traitement sera poursuivi tant qu’il permet le contrôle de la maladie.