Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers de la thyroïde et autres tumeurs neuro-endocrines

Immunothérapie dans les tumeurs neuroendocrines

Titre de l'étude: 
GCO-001 NIPINEC Etude GCO étudiant l'efficacité et la tolérance du nivolumab en monothérapie ou de l'association nivolumab-ipilimumab chez les patients pré-traités présentant un carcinome neuroendocrine (CNE) peu différencié de stade avancé pulmonaire ou gastroentéropancréatique
Numéro de l'étude: 
CSET 3030
Médecin investigateur: 
Dr Eric BAUDIN
Indication: 
  • carcinome neuroendocrine pulmonaire
  • carcinome neuroendocrine gastroentéropancéatique.
Description: 

L’étude «Etude GCO étudiant l’efficacité et la tolérance du nivolumab en monothérapie ou de l’association nivolumab – ipilimumab chez les patients pré-traités présentant un carcinome neuroendocrine (CNE) peu différencié de stade avancé pulmonaire ou gastroentéropancréatique » a comme objectif d’évaluer l’apport de l’immunothérapie dans le traitement des deuxième ou troisième ligne des carcinomes neuroendocrines peu différenciés pulmonaires à grandes cellules ou digestifs à grandes ou petites cellules. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’apport de cette nouvelle stratégie thérapeutique dans ce cancer pour lequel aucun standard de deuxième ou troisième ligne n’est validé à ce jour.

Les patients pris en charge pour cette pathologie seront éligibles en cas de rechute après une ou deux lignes de chimiothérapie dont  l’une au moins devra comporter une chimiothérapie à base de platine. Le tissu tumoral sera récupéré et une évaluation complète clinique, biologique et morphologique sera réalisée. Si l’ensemble des paramètres sont normaux, il vous sera proposé de participer à cette étude qui évaluera après un tirage au sort le bénéfice antitumoral soit du Nivolumab (un anticorps qui cible l’antigène PD-1 impliqué dans la réponse immunitaire )  ou la combinaison  Nivolumab associé à l’Ipilimumab ( un autre anticorps qui cible le CTLA-4 des lymphocytes T impliqué également dans la réponse immunitaire). Cette stratégie est destinée à stimuler l’immunité anti-tumorale de votre organisme.

L’évaluation sera clinique, biologique et morphologique réalisée chaque 2 mois. Le traitement sera adapté à votre tolérance. Les patients traités par corticoïdes à forte dose ou immunosuppresseurs ne pourront pas être inclus. Egalement, les antécédents de maladie autoimmune, antiinflammatoire ou infections actives constituent des critères d’exclusion.