Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers de la thyroïde et autres tumeurs neuro-endocrines

Etude sur l’efficacité des alkylants dans les tumeurs neuroendocrines

Titre de l'étude: 
MGMT-NET MGMT-NET Evaluation de l'apport du statut de la méthylation de MGMT (O6-methylguanine-DNA methyltransferase) sur l'efficacité d'un alkylant dans le traitement des tumeurs neuroendocrines.
Numéro de l'étude: 
CSET 3031
Médecin investigateur: 
Dr Eric BAUDIN
Indication: 
Tumeurs neuroendocrines
Description: 

L’étude « MGMT-NET : Evaluation de l’apport du statut de la méthylation de MGMT (O6-methylguanine-DNA methyltransferase) sur l’efficacité d’un alkylant dans le traitement des tumeurs neuroendocrines »  à comme objectif d’évaluer l’apport de l’étude du statut d’activitation de l’enzyme MGMT (mesuré sur la tumeur et dans le sang), pour prédire la Réponse tumorale à la chimiothérapie. En effet, nous pensons que le statut d’activation de cette enzyme pourrait prédire la réponse à la chimiothérapie à base d’alkylant. Cette étude sera proposée aux  patients présentant une TNE non opérable, d’origine  duodéno-pancréatique ou pulmonaire ou d’origine inconnue, chez lesquels une traitement par chimiothérapie à base  d’ alkylant ou oxaliplatine  a été décidé en réunion de concertation pluridisciplinaire . A ce jour, ces deux chimiothérapies sont considérées comme  des standards de traitements équivalents en terme d’efficacité et aucun facteur permettant de prédire la réponse n’a été mis en évidence.

 Après récupération du matériel tumoral et prélèvements sanguins permettant d’analyser le statut de l’enzyme MGMT, les patients qui acceptent de participer à l’étude seront randomisés pour recevoir soit une chimiothérapie à base d’alkylant soit à base d’oxaliplatine. Un évaluation standard clinique, biologique et radiologique sera mise en place tous les trois mois. La réponse à la chimiothérapie sera comparée au statut d’activation de l’enzyme MGMT.

Les résultats de cette étude pourraient permettre dans le futur de sélectionner la meilleure chimiothérapie en fonction du statut d’activation de l’enzyme MGMT mesurée dans la tumeur ou dans le sang.