Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Essais précoces

Essai précoce sur la biodistribution du dichlorure de radium-223 chez des Patients avec un cancer de la prostate avec métastases osseuses

Titre de l'étude: 
BAY 88-8223 XOFIGO Étude de phase I multicentrique, non randomisée, ouverte, visant à évaluer la biodistribution du radium-223 chez des participants présentant un cancer de la prostate métastatique résistant à la castration (CPmRC) avec métastases osseuses recevant un traitement au dichlorure de radium-223.
Numéro de l'étude: 
CSET 3075
Médecin investigateur: 
Dr Marie TERROIR-CASSOU-MOUNAT
Indication: 
Cancer de la prostate
Description: 

Vous êtes pris en charge pour un cancer de la prostate résistant à la castration avec métastases osseuses. Le dichloride de radium 223 est un médicament radioactif qui permet de traiter les métastases osseuses liées au cancer de la prostate et d’en soulager les symptômes.

Certaines études ont montré malgré un bénéfice important, un risque de fracture chez certains patients sans que l’on en comprenne exactement le mécanisme. Ce risque est extrêmement faible chez les personnes qui ont en même temps un traitement protecteur osseux.
 
Votre médecin vous a proposé de participer à cette étude qui vise à évaluer la façon dont le dichloride de radium 223 se fixe de façon précise dans l’os non tumoral chez les patients sous protecteur osseux et pris en charge pour un cancer de la prostate résistant à la castration avec métastases osseuses.

Si vous acceptez de participer à cette étude, vous recevrez le traitement par dichloride de radium 223 toutes les 4 semaines jusqu’à 6 traitements.
Après le traitement  il sera effectué des images de scintigraphie qui permettront d’analyser la façon dont le médicament est absorbé dans l’os et en particulier dans l’os non tumoral.
Après chaque cure de traitement, une prise de sang sera effectuée pour surveiller  vos globules blancs, globules rouges et plaquettes.

Les effets secondaires du traitement les plus fréquents sont des douleurs musculaires diffuses, une fatigue et une diminution des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes.