Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers de l'enfant et de l'adolescent

Tumeurs solides chez les enfants, adolescents et jeunes adultes

Titre de l'étude: 
MK-7902-013-00 Étude basket multicentrique de phase II en ouvert évaluant l'activité antitumorale et l'efficacité du Lenvatinib chez les enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de tumeurs solides réfractaires ou récidivantes
Numéro de l'étude: 
CSET 3109
Médecin investigateur: 
Dr Samuel ABBOU
Indication: 
  • Tumeurs solides
  • Tumeurs réfractaires et récidivantes
Description: 

Le traitement des tumeurs solides des enfants et jeunes adultes comprends en fonction de la maladie une chirurgie, de la radiothérapie, et de la chimiothérapie et dans certains cas de l’immunothérapie ou des thérapies dites ciblées.
Pour la majorité des tumeurs solides pédiatriques, il n’existe de traitement de référence pour les maladies en rechute ou réfractaire et peu de progrès ont été fait ces dernières années pour contrôler et guérir ces situations difficiles.
De plus, l’utilisation de traitement anticancéreux conventionnels et de radiothérapie sur les corps en développement est une préoccupation quotidienne des pédiatres cancérologues. Il existe un besoin évident d’étendre l’utilisation de nouvelles de thérapies ciblées en particulier pour les maladies résistantes. Le lenvatinib est un traitement qui se prend par la bouche, déjà bien étudié dans certains cancers touchant plus particulièrement les adultes.
En pédiatrie, le lenvatinib a montré qu’il pouvait contrôler la maladie tumorale dans des modèles de laboratoire et chez des patients atteints de sarcomes osseux et de certaines tumeurs cérébrales comme les gliomes de haut grades.
Cette étude s’intéresse à étudier l’effet du lenvatinib donné seul dans des tumeurs solides pédiatriques récidivantes ou réfractaires (à l’exception des ostéosarcomes étudiés dans une autre étude avec le Lenvatinib) où il n’existe aucune option thérapeutique efficace.