Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers de l'enfant et de l'adolescent

IRM/ Neuro-cognition/tumeur de la fosse postérieure

Titre de l'étude: 
CervIRM Étude chez l'enfant et l'adolescent de l'impact à distance d'une lésion de la fosse postérieure sur la motricité, le langage, le fonctionnement cognitif et la cognition sociale - Étude associant évaluations cliniques et imagerie cérébrale.
Numéro de l'étude: 
CSET 3119
Médecin investigateur: 
Dr Christelle DUFOUR
Indication: 
  • Cancers de l'enfant et de l'adolescent
  • Neurologie
Description: 

Les enfants ou adolescents qui ont été traités par chirurgie pour une tumeur de la fosse postérieure peuvent présenter des déficits moteurs, de langage et neurocognitifs persistants qui peuvent avoir de graves répercussions sur leur vie quotidienne et ainsi constituer de véritables situations de handicap tout au long de la vie. Le cervelet joue un rôle important dans l’installation de ces déficits par son rôle bien connu dans la coordination et l’équilibre mais aussi dans le fonctionnement cognitif et la mise en place et l’automatisation du langage. Une des complications principales de la chirurgie est la survenue d’un syndrome de fosse postérieure. L’objectif principal de l’étude CERVIRM est d’étudier en IRM, les connectivités structurelles et fonctionnelles entre le cervelet et les hémisphères cérébraux ainsi que, d’étudier les relations avec les fonctions motrices (équilibre et dextérité), cognitives, comportementales, de cognition sociale et langagières après un traitement pour une tumeur de la fosse postérieur avec ou sans syndrome de la fosse postérieure. Ces patients seront comparés avec deux groupes d’enfants ou adolescents volontaires témoins. Les patients inclus seront âgés de 6 à 17 ans et 11 mois, auront ou auront eu un diagnostic de tumeur de la fosse postérieure qu’elle soit de haute ou basse malignité. Nous inclurons prospectivement 55 enfants opérés par chirurgie d’une tumeur de la fosse postérieure et rétrospectivement 60 enfants plus, deux groupes de patients volontaires-témoins de 30 et 25 enfants, soit un total de 170 enfants ou adolescents, sur une période de deux ans et une durée maximale de participation de 16 mois pour les enfants inclus prospectivement. Cette étude consiste en une journée d’évaluation, pour tous les patients, où en plus d’un examen clinique et divers questionnaires destinés aux parents et enseignant de l’enfant, celui aura une évaluation orthophonique de 2 heures, une évaluation neuropsychologique de 35 minutes, une évaluation de la marche et de la dextérité (30 minutes) et finalement une imagerie par IRM d’une durée de 43 minutes environ. Pour les patients inclus prospectivement, une évaluation de la survenue du syndrome de la fosse postérieure sera réalisée avant puis après la chirurgie de la tumeur associée à des questionnaires. Ces patients auront leur journée d’évaluation au moins un an après la chirurgie de la tumeur. Nous espérons plusieurs axes d’amélioration des connaissances comme les séquelles motrices, cognitives et langagières liées aux tumeurs de la fosse postérieure ; les anomalies cérébrales structurelles et fonctionnelles en pré et postopératoire ; sur la mise en place du langage et l’automatisation des apprentissages cognitifs ; l’impact surajouté de la présence, de la durée et de la sévérité d’un syndrome de la fosse postérieure ; les liens entre l’imagerie et les résultats des évaluations à distance (motrices, neuropsychologiques, langagières).