Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du poumon - cancers thoraciques

cancer du poumon non à petites cellules avec mutation du récepteur du facteur épidermique de croissance (EGFR) localement avancé ou métastatique

Titre de l'étude: 
FLAURA 2 D5169C00001 Étude de phase III, en ouvert, randomisée, évaluant l’osimertinib avec ou sans chimiothérapie à base de platine associée au pémétrexed en traitement de première ligne chez les patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules avec mutation du récepteur du facteur épidermique de croissance (EGFR) localement avancé ou métastatique (FLAURA2)
Numéro de l'étude: 
CSET 3125
Médecin investigateur: 
Dr David PLANCHARD
Indication: 
Cancers bronchique non à petites cellules
Description: 

Le traitement du cancer du poumon non à petite cellules avec mutation activatrice du gène de l’EGFR repose principalement sur les inhibiteurs de la tyrosine kinase (TKI) ciblant l’EGFR. L’osimertinib est un TKI de l’EGFR de 3ème génération qui présente la particularité d’une part de surmonter la mutation T790M de résistance aux 1ère et 2nd générations TKI de l’EGFR et d’autre part d’avoir une pénétration cérébrale supérieure. Malgré un très grand bénéfice, il y a un risque de récidive tumoral et son association à la chimiothérapie dès le début du traitement (plutôt que la garder en cas de récidive tumorale) pourrait permettre d’augmenter significativement le control de la maladie. Il s’agit d’une étude de phase III randomisée qui va comparer l’osimertinib (traitement per os) seul (traitement standard à ce jour) à son association avec une chimiothérapie standard (traitement intra-veineux toutes les 3 semaines par cisplatine ou carboplatine et pemetrexed pour 4 cycles puis pemetrexed seul) chez des patients non pré-traités pour un cancer du poumon non à petites cellules à un stade avancé avec mutation de l’EGFR. L'efficacité sera évaluée par un scanner toutes les 6 semaines et jusqu'à la progression de la maladie ou l'initiation d’un nouveau traitement anti-cancéreux.