Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers gynécologiques

Traitement du cancer de l’ovaire épithélial de haut grade, le cancer du péritoine primitif ou le cancer des trompes de Fallope

Titre de l'étude: 
MIRASOL : Étude de phase III randomisée, en ouvert, évaluant le mirvétuximab soravtansine par rapport à la chimiothérapie choisie par l'investigateur dans le cancer de l'ovaire épithélial de haut grade, le cancer du péritoine primitif ou le cancer des trompes de Fallope présentant une expression élevée des récepteurs alpha des folates
Numéro de l'étude: 
CSET 3171
Médecin investigateur: 
Dr Alexandra LEARY
Indication: 
  • cancer de l’ovaire
  • cancer du péritoine
  • cancer des trompes de Fallope
Description: 

Les patientes avec un cancer de l’ovaire devenu résistant à la chimiothérapie par platine sont prises en charge par une chimiothérapie de type paclitaxel (PAC), doxorucincine pégylée (PLD) ou topotecan (TOPO).  Le but de l’essai MIRASOL est d’évaluer le bénéfice d’un traitement innovant contre le cancer de l’ovaire résistant au platine en le comparant au traitement standard par chimiothérapie classique.  Le nouveau médicament à l’étude est un anti-corps conjugué à une chimiothérapie (MIRV), cet anticorps s’attache à une proteine exprimée uniquement sur les cellules cancéreuses (et non pas sur les cellules normales) et délivre de manière ‘ciblée’ la chimiothérapie aux cellules tumorales.  Cette cible est le récepteur à la folate et est sur-exprimée dans 25% des cancers de l’ovaire.

Les patientes potentiellement éligibles signeront un consentement permettant de rechercher l’expression de cette cible (récepteur à la folate) sur un échantillon archivé de sa tumeur.  Si la cible est bien sur-exprimée alors la patientes est potentiellement éligible au traitement si tous les critères d’inclusion sont satisfaits.

Les patientes sont ensuite randomisées par tirage au sort à un des 2 bras suivants :

  • MIRV par perfusion une fois toutes les 3 semaines (traitement experimental), ou
  • Chimiothérapie classique au choix de l’investigateur (PAC en perfusion 1X/semaine (cycle de 4 semaines), ou PLD en perfusion une fois toutes les 4 semaines, ou TOPO une fois par semaine (cycles de 3 semaines)).

La tolérance sera évaluée au jour 1 de chaque cycle et l’efficacité du traitement sera évaluée par scanner toutes les 6 semaines les 6 premiers pois puis tous les 3 mois.  Le traitement sera poursuivi tant qu’il est bien toléré et efficace.