Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du sein
Titre de l'étude: 
EL1SSAR MO39874 ÉTUDE DE PHASE IIIB, EN OUVERT, MULTICENTRIQUE, À BRAS UNIQUE, EVALUANT LA TOLERANCE DE L'ATEZOLIZUMAB (TECENTRIQ) EN ASSOCIATION AVEC LE NAB-PACLITAXEL OU LE PACLITAXEL DANS LE,TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN TRIPLE NEGATIF LOCALEMENT AVANCÉ NON RÉSÉCABLE OU MÉTASTATIQUE.
Numéro de l'étude: 
CSET 3213
Médecin investigateur: 
Dr Suzette DELALOGE
Indication: 
cancer du sein triple négatif
Description: 

Le cancer du sein triple négatif avancé ou métastatique est une maladie agressive, pour laquelle les traitements de chimiothérapie restent la référence, mais avec une efficacité limitée. Une première étude a montré que l’adjonction d’une immunothérapie (anticorps anti PDL-1), l’atezolizumab, à la chimiothérapie nabpaclitaxel, permet d’augmenter la durée l’efficacité de ce traitement donnée en première intention lors de la rechute métastatique. Par contre, son association avec le paclitaxel n’a pas montré de bénéfice.

Les effets secondaires de l’atezolizumab sont l’induction de réactions auto-immunes, qui peuvent toucher tous les organes, dont en particulier la thyroide, le tube digestif, les reins, le cœur.

La présente étude vise à étendre les données disponibles sur l’association en termes de sécurité d’administration et d’effets secondaires, mais aussi d’efficacité. Dans cette étude, les indications sont élargies à des personnes ayant des rechutes plus précoces ou des antécédents de maladie auto-immune bien contrôlées.

Le traitement de chimiothérapie utilisé à Gustave Roussy sera obligatoirement le nabpaclitaxel. Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse (voie veineuse centrale) toutes les semaines, 3 semaines sur 4. L’atezolizumab est administré en perfusion intraveineuse toutes les 2 semaines, en parallèle (semaine 1 et 3 de nabpaclitaxel). La maladie est évaluée par scanner ou IRM toutes les 8 semaines.