Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Essais précoces

Essais précoces Tumeurs solides Double blocage KRAS/MAPK +/- PD1 inhibiteur pour les tumeurs KRAS G12C mutées

Titre de l'étude: 
CJDQ443A12101 Etude de phase Ib/II en ouvert, multicentrique, d'escalade de dose, évaluant le JDQ443 chez des patients atteints de tumeurs solides avancées présentant la mutation KRAS G12C
Numéro de l'étude: 
CSET 3244
Médecin investigateur: 
Pr Fabrice BARLESI
Indication: 
  • Cancers digestifs
  • Cancers du poumon, cancers thoraciques
  • Autres
Description: 

L’objectif de cette étude de première administration chez l’Homme est de décrire l’innocuité, la tolérance, la PK, la PD et l’effet anti-tumoral de JDQ443 en monothérapie (KRAS inh) et en association avec l’inhibiteur de SHP2 TNO155 et/ou l’AcM anti-PD-1 spartalizumab chez des patients adultes atteints de tumeurs solides présentant des mutations KRAS G12C.

L’objectif principal de la phase d’escalade de dose est d’identifier des doses sûres et bien tolérées, de déterminer les doses maximales tolérées (DMT) et/ou les doses recommandées (DR) de JDQ443 en monothérapie ou en association avec TNO155 et/ou le spartalizumab. Les DR seront ensuite évaluées plus précisément dans une sélection d’indications (par ex. CBNPC et CCR pour la monothérapie et l’association avec TNO155 ; CBNPC pour les associations avec le spartalizumab et avec le spartalizumab et TNO155) pendant les phases d’extension de l’étude. L’objectif de l’extension sera d’évaluer l’effet anti-tumoral, d’approfondir les données d’innocuité et de tolérance à JDQ443 seul ou en association avec TNO155 et/ou le spartalizumab, et de décrire la relation PK/PD. De plus, l’effet de la nourriture sur JDQ443 en monothérapie à la DR pourra être évalué dans une cohorte spécifique.