Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers hématologiques

Traitement du lymphome non hodgkinien à cellules B agressif en rechute ou réfractaire et non éligibles à une greffe de cellules souches hématopoïétiques

Titre de l'étude: 
ALYCANTE Etude ouverte de phase 2, évaluant Axi-cel en 2ème ligne de traitement chez les patients présentant un lymphome non hodgkinien à cellules B agressif en rechute ou réfractaire et non éligibles à une greffe de cellules souches hématopoïétiques
Numéro de l'étude: 
CSET 3250
Médecin investigateur: 
Dr CASTILLA-LLORENTE CRISTINA
Indication: 
Lymphome non hogkinien à cellule B
Description: 

« Etude ouverte de phase 2, évaluant Axi-cel en 2ème ligne de traitement chez les patients présentant un lymphome non hodgkinien à cellules B agressif en rechute ou réfractaire et non éligibles à une greffe de cellules souches hématopoïétiques »

 C’est une étude de phase 2, en ouvert, multicentrique évaluant Axi-cel comme 2ème ligne de traitement chez des patients présentant un lymphome non hodgkinien à cellules B agressif en rechute ou réfractaire et non éligibles à une greffe de cellules souches hématopoïétiques mais éligibles à une thérapie par cellules CAR-T (Chimeric Antigen Receptor en anglais).

Indication :

40 patients recevant une injection d’Axi-cel seront inclus en France et en Belgique.

Des patients avec une maladie en rechute ou réfractaire après une première ligne de chimiothérapie R-CHOP ou similaire à R-CHOP (R-CHOP like) et inéligibles à une greffe de cellules souches hématopoïétiques seront sélectionnés pour recevoir une injection d’Axi-cel.

Objectif principal :

Evaluer la réponse métabolique complète (CMR) à 3 mois depuis l’injection d’Axi-cel (sans traitement anticancéreux supplémentaire) basée sur l'évaluation de la maladie par l'investigateur