Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du poumon - cancers thoraciques

Traitement du cancer du poumon non à petites cellules

Titre de l'étude: 
HERTHENA DS1062-U201 HERTHENA-Lung01 : étude de phase II, randomisée, en ouvert, portant sur le patritumab-déruxtécan (U3-1402) chez des patients atteints d'un carcinome pulmonaire non à petites cellules (CPNPC) métastatique ou localement avancé présentant une mutation de l'EGFR, et ayant été préalablement traités
Numéro de l'étude: 
CSET 3262
Médecin investigateur: 
Pr BESSE Benjamin
Indication: 
Cancer bronchique non à petites cellules
Description: 

Les cancers bronchiques sont hétérogènes. Par exemple, environ 10% des cancers bronchiques portent une anomalie du gène EGFR. Ces anomalies sont plus fréquentes chez les patients peu ou non fumeurs. Elles se recherchent par un test sur la tumeur ou parfois une prise de sang. Le traitement repose sur un médicament par voie orale comme l’erlotinib, le gefitinib, l’afatinib ou l’osimertinib. En cas de résistance à l’ensemble de ces traitements, il est souvent proposé une chimiothérapie (2 médicaments, dont un qui sera du cisplatine ou du carboplatine).

Cette étude évalue un nouveau médicament dans la situation de résistance aux traitements oraux et à la chimiothérapie. Le Patritumab Deruxtecan est un appelé ‘immunoconjugué’, c’est-à-dire qu’il associe une molécule de chimiothérapie à un anticorps ciblant HER3. HER3 est quasi systématiquement exprimé par les cellules tumorales à la résistance aux inhibiteurs d’EGFR. L’anticorps anti-HER3 va servir de vecteur pour délivrer la chimiothérapie préférentiellement aux cellules tumorales.

L’étude HERTENA compare 2 stratégies d’administration du Patritumab Deruxtecan : soit l’administration conventionnelle soit une dose fixe d’emblée (5,6 mg/kg) chez tous les patients, par voie intraveineuse en hôpital de jour, toutes les 3 semaines, soit une escalade de dose de 3,2 mg/kg à 6,4 mg/kg sur les 3 premiers cycles.

Le traitement sera administré tant qu’il est efficace et bien toléré. Un scanner d’évaluation sera réalisé toutes les 6 semaines.