Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

Evaluation de l’efficacité d’un anticorps conjugué, le sacituzumab govitecan, chez les patients atteints de cancer des voies urinaires avec métastases

Titre de l'étude: 
IMMU-132-13/TROPiCS-04 Étude de phase III en ouvert, randomisée, évaluant le Sacituzumab Govitécan contre le traitement choisi par le médecin chez des patients atteints d'un cancer urothélial métastatique ou localement avancé et non résécable
Numéro de l'étude: 
CSET 3320
Médecin investigateur: 
Dr Yohan LORIOT
Indication: 
Cancer de la vessie
Description: 

 Les patients atteints de cancer des voies urinaires avec métastases sont habituellement traités par chimiothérapie puis immunothérapie. Cependant, cette stratégie n’est pas assez efficace chez beaucoup de patients. En cas d’inefficacité de cette stratégie, les patients sont traités habituellement par une autre chimiothérapie. Des études préliminaires suggèrent qu’un médicament plus récent, le sacituzumab govitecan  pourrait être efficace. Ce dernier est un anticorps conjugué, c’est-à-dire qu’il s’accroche aux cellules tumorales et pénètre dans les cellules tumorales à la manière d’un cheval de Troie pour délivrer la chimiothérapie directement en leur sein. Nous ne savons pas néanmoins si ce nouveau médicament est  plus efficace que la chimiothérapie habituelle. Cette étude de phase 3 vise donc à comparer les résultats de ces deux types de traitements (chimiothérapie ou sacituzumab govitecan). Un tirage au sort attribuera soit la chimiothérapie habituelle soit le sacituzumab govitecan. Les deux types de traitement s’administrent par voie intraveineuse (par la chambre implantable) en hôpital de jour.