Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers du poumon - cancers thoraciques

Étude de phase II, visant à évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance, et l’efficacité antitumorale du DZD9008 chez des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules avancé avec une mutation rare de l’exon 20 de l’EGFR

Titre de l'étude: 
DZ2019E0001 : Étude de phase I/II, en ouvert, multicentrique, visant à évaluer la sécurité d'emploi, la tolérance, la pharmacocinétique et l'efficacité antitumorale du DZD9008 chez des patients atteints d'un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé avec mutations EGFR ou HER2
Numéro de l'étude: 
CSET 3411
Médecin investigateur: 
Dr David PLANCHARD
Indication: 
Étude de phase II, visant à évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance, et l’efficacité antitumorale du DZD9008 chez des patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules avancé avec une mutation rare de l’exon 20 de l’EGFR
Description: 

Les inhibiteurs de la tyrosine kinase de l'EGFR (TKI) se sont révélés être un traitement efficace pour les patients atteints de CBNPC présentant des mutations sensibilisatrices de l'EGFR, telles que L858R et les délétions de l'exon 19 (Exon19Del), et la mutation de résistance, T790M. Cependant, au-delà de L858R, Exon19Del et T790M, Exon20ins de l'EGFR ou de HER2, qui, avec les mutations peu communes de l'EGFR G719X, S768I et L861Q rares, représentent environ 7 % des cas de CBNPC

Le DZD9008 est un inhibiteur tyrosine kinase de l'EGFR, puissant, sélectif et irréversible, ciblant les mutations sensibilisantes de l'EGFR, la mutation de résistance T790M, les mutations Exon20ins et les mutations peu communes de l’EGFR, ainsi que des mutations HER2 Exon20ins.

L’objectif de l’étude est de l’évaluation de l’efficacité, de la sécurité d’emploi, de la tolérance à la dose sélectionnée par la phase I.

Les patients doivent être atteints d’un CBNPC localement avancé ou métastatique confirmé par examen histologique ou cytologique, avec insertion de l’exon 20 de l’EGFR réfractaires ou intolérants à au moins une ligne de traitement systémique antérieur, ou en rechute par la suite.

Le DZD9008 sera administré par voie orale, une fois par jour

L'efficacité sera évaluée par un scanner toutes les 6 semaines et jusqu'à la progression de la maladie ou l'initiation d’un nouveau traitement anti-cancéreux.