Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers gynécologiques

Traitement du carcinome ovarien séreux de haut grade en rechute, platine résistante et présentant un taux élevé de protéine cotransporteur sodium-phosphate de type 2b

Titre de l'étude: 
MER-XMT-1536-1 : Étude de phase Ib/II, de première utilisation chez l'humain, d'escalade de dose et d'extension portant sur le XMT-1536 chez des patients atteints de tumeurs solides exprimant probablement le NaPi2b
Numéro de l'étude: 
CSET 3437
Médecin investigateur: 
Dr Alexandra LEARY
Indication: 
Cancer de l’ovaire
Description: 

Il s’agit d’une étude de première utilisation chez l’humain en phase d’extension (Ph Ib) qui s’adresse à des patientes présentant un carcinome ovarien (comprenant les cancers de l’ovaire, des trompes de Fallope ainsi que les cancers primitifs du péritoine) séreux de haut grade devenu résistant aux sels de platine. Les patientes doivent avoir reçu au moins deux lignes de traitement pour leur cancer et ne pas être éligible à la chirurgie. Dans leurs traitements antérieurs elles doivent également avoir reçu du Bevacizumab ou Avastin®. Elles peuvent avoir reçu de 2 à  4 lignes de traitements antérieurs. Les patientes seront sélectionnées selon la présence d’un taux élevé de protéine co-transporteur sodium-phosphate de type 2b (NaPi2b).
Le médicament proposé dans cette étude est une molécule active le XMT-1536 ou IPIFITAMAB RILSOTODINE. Il s’agit d’un anticorps monoclonal conjugué qui, en stimulant les défenses immunitaires doit permettre de réduire la maladie.

Ce médicament est administré en perfusion intraveineuse de 90 mn durant le premier cycle et de 30 à 90 mn durant les cycles suivants. Chaque cycle comporte 28 jours. La perfusion a lieu le premier jour du cycle.  Des bilans et des visites intermédiaires pourront avoir lieu au court du cycle.

L’objectif principal de l’étude est l’évaluation de l’activité anti-tumorale (réponse tumorale dans le temps). On évaluera également la distribution du médicament dans le corps. Une sous étude, incluant certains paramètres de l’électrocardiogramme, pourra être proposée à certaines patientes.

Les patientes recevront le traitement de l’étude aussi longtemps qu’il sera efficace sur leur maladie et qu’il ne sera pas considéré comme toxique. En cas de progression de la maladie le médecin aura la possibilité de continuer le médicament de l’étude s’il juge que cela peut être bénéfique pour la patiente