Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Des cellules souches hématopoïétiques aux mégacaryocytes

Responsables :


Isabelle Plo-Azevedo
Tél. : +33 (0)1 42 11 54 93
E-mail

Hana Raslova
Tél. : +33 (0)1 42 11 46 71
E-mail

Frise de présentation (bandeau): 
Des cellules souches hématopoïétiques aux mégacaryocytes

Des cellules souches hématopoïétiques aux mégacaryocytes

Cette équipe est rattachée à l’UMR 1287 - Cellules souches hématopoïétiques et développement des hémopathies myéloïdes

Notre recherche:

  • se focalise sur les mécanismes normaux permettant aux cellules hématopoïétiques de produire des plaquettes afin d’expliquer comment des anomalies survenant au niveau de ces cellules peuvent conduire aux maladies plaquettaires et à des leucémies.
  • permet de prédire les patients qui peuvent développer une néoplasie myéloproliférative ou une leucémie
  • permet de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques pour traiter les patients atteints d’une dérégulation de la production de  plaquettes (nombre diminué ou augmenté).
  • Cette recherche s’adresse à des patients de tous âges.

Thèmes de recherche de l’équipe

Notre équipe travaille depuis de nombreuses années en hématologie sur les mécanismes de la mégacaryopoïèse normale et pathologique. Ce processus consiste en la génération des plaquettes à partir des mégacaryocytes (MK). Nos projets découlent de nos recherches antérieures et les objectifs spécifiques sont divisés en 5 axes :

 1) Nous étudions précisément la régulation de la mégacaryopoïèse normale en centrant sur le rôle des facteurs de transcription (RUNX1, FLI1, SRF, GATA1) et des facteurs épigénétiques (ASXL1, ASXL2, EZH2, TET2).

2) Nous investiguons le développement des maladies mégacaryocytaires grâce à l’étude de deux types de pathologies qui constituent un réservoir d’informations pour la biologie fondamentale : les thrombopénies héréditaires et les néoplasmes myéloprolifératifs (NMP) sporadiques et familiaux (thrombocytémie essentielle, myélofibrose primaire).

3) Nous recherchons dans les thrombopénies héréditaires et les NMP des facteurs de prédisposition germinaux au développement de ces maladies par des approches pangénomiques et étudions la fonction de variants trouvés.

4) Puisque ces maladies mégacaryocytaires peuvent évoluer vers des leucémies, elles sont d’excellents modèles pour comprendre les différentes étapes de la leucémogenèse et nous disséquons les mécanismes précis de cette transformation.

5) Les thrombocytopénies et les NMP héréditaires peuvent affecter non seulement l’hématopoïèse définitive mais aussi primitive (embryonnaire) et un de nos objectifs est donc également de mieux comprendre l’ontogénèse de l’hématopoïèse.

Pour accomplir ces objectifs, notre équipe a développé de nombreuses collaborations nationales et internationales. Elle développe aussi des liens très étroits avec l’équipe clinique du département d’hématologie de Gustave Roussy et des cliniciens et biologistes sont d’ailleurs directement impliqués dans nos thématiques de recherche. Différentes preuves de concept issues de notre recherche fondamentale présentent un fort potentiel de transfert. Certaines de nos avancées ont d’ores et déjà conduit à identifier des facteurs de prédisposition à des NMP et leucémies (brevet), et nous permettent déjà de mieux prédire les patients à risque et diagnostiquer/pronostiquer ceux déjà malades. Gustave Roussy a d’ailleurs initié une consultation d’oncogénétique pour les patients prédisposés et ceux à risque sont régulièrement suivis pour le développement d’une hématopoïèse clonale (FPD/AML, 14qCNV). Nous développons aussi des algorithmes mathématiques pour prédire la réponse aux traitements (IFNa) dans les NMP et avons amené des preuves de concept efficace pour guérir la maladie en combinant l’IFNa avec d’autres molécules (arsenic, inhibiteur spécifique de JAK2).

Bone marrow analysis of CALRdel52 mice

Bone marrow analysis of CALRdel52 mice
(Modeling myeloproliferative neoplasms)

 

Catégorie de la page: