Cette vidéo est hébergée par Youtube. Pour la lire sur notre site, il est nécessaire d'autoriser les cookies marketing.
Autoriser

Parrainez l’équipe du Dr Fanny Jaulin

Détecté à temps, le cancer colorectal peut être guéri dans 9 cas sur 10. Mais lorsque la maladie se déclare à un stade avancé, il n’existe pour le moment aucun traitement efficace.

À l’occasion de Mars Bleu, le mois de mobilisation nationale contre le cancer colorectal, Gustave Roussy vous invite à découvrir cette équipe qui se mobilise au quotidien pour faire progresser la recherche ! Bienvenue au labo !


Je parraine leur projet,
j’accélère les progrès
Je parraine
8,50 € après déduction fiscale
Mieux comprendre la migration des cellules cancéreuses
Mieux comprendre la migration des cellules cancéreuses

Les travaux de Diane-Laure Pagès, doctorante au sein de l’équipe, ont démontré une propriété migratoire jusqu’alors inconnue des cellules cancéreuses colorectales : pour se disséminer dans l’organisme, ces dernières sont capables de se déplacer dans des conditions non adhérentes, sans se tracter, ce qui leur donne sans doute plus de possibilités pour se disséminer.
Parce que 80 % des décès par cancer sont dus à des métastases de la tumeur primitive, les travaux de Diane-Laure visent à cibler ce phénomène afin d’empêcher la propagation des cellules cancéreuses et donc la formation de métastases.

La polarité des sphères tumorales : au cœur des progrès à venir
La polarité des sphères tumorales : au cœur des progrès à venir

Charlotte Canet-Jourdan, doctorante au sein de l’équipe a découvert que les sphères tumorales ont une polarité inversée chez deux tiers des patients, ce qui pourrait les rendre plus résistantes aux traitements et serait une des causes principales d’un mauvais pronostic. Parvenir à rétablir la polarité de ces sphères pourrait permettre, à terme, un diagnostic précoce des cancers agressifs et ainsi une meilleure prise en charge des patients.

Organotreat-01 : offrir à chaque patient un traitement personnalisé
Organotreat-01 : offrir à chaque patient un traitement personnalisé

Prélever un échantillon de tumeur et le mettre en culture sous forme d’organoïdes en 3 dimensions pour les soumettre à un large panel de traitements : c’est l’innovation réalisée par le Dr Fanny Jaulin et le Dr Jérôme Cartry. Ces clones tumoraux qui reproduisent toutes les caractéristiques biologiques et génétiques de la tumeur permettent d’identifier l’alternative thérapeutique la plus efficace à proposer aux patients en échec de traitement. L’étude Organotreat-01 qui sera lancée cette année proposera cette nouvelle approche à 50 patients atteints d’un cancer colorectal métastatique.

Témoignage de Sandra, patiente et marraine de l’équipe « cancer du côlon »

« J’ai été opérée le 8 août 2016 d’un cancer du côlon à Gustave Roussy. J’ai été très bien soignée avec attention et humanité. À travers mon parrainage, je souhaite rendre à Gustave Roussy ce qui m’a été donné. À chaque rencontre, je constate l’engagement très fort des chercheurs et je découvre les progrès considérables qu’ils accomplissent grâce à mon parrainage. J’apprécie que les chercheurs nous ouvrent les portes de leur laboratoire et de pouvoir échanger avec les équipes. J’ai la conviction qu’un jour ils réussiront à guérir le cancer. »


Patient soigné pour un cancer colorectal métastatique à Gustave Roussy, aujourd’hui guéri

« J’ai été atteint d’un cancer du côlon en 2008. J’ai suivi une chimiothérapie à Gustave Roussy car il y avait un risque de dissémination des cellules cancéreuses dans mon organisme. On m’a prescrit un médicament qui à la propriété de pénétrer ces cellules et de détruire leur génome. A la suite de ce traitement, j’ai été suivi pendant 10 ans. Dans les dernières années, je me sentais presque comme en famille lorsque je venais à l’Institut, j’ai particulièrement apprécié l’humanité de la prise en charge à Gustave Roussy. »


Patiente soignée pour un cancer colorectal métastatique à Gustave Roussy

« Les premiers traitements que l’on m’a proposés n’ont pas fonctionné. La seule solution semblait d’intégrer un protocole d’immunothérapie à Gustave Roussy. Tout de suite, cela a été une évidence, j’ai senti que j’étais au bon endroit, j’y ai ressenti beaucoup de bienveillance et cela m’a donné beaucoup d’espoir. L’équipe a été géniale et je me sens à Gustave Roussy comme à la maison, c’est ici que l’on m’a sauvée. Aujourd’hui, je suis en rémission, mais psychologiquement c’est difficile, j’ai encore du mal à m’en remettre. Le cancer, c’est un bouleversement où l’on remet tout en question. »
1
2
3

Devenir parrain,
c’est participer au quotidien d’une grande aventure scientifique en :
  • Offrant plus de temps à l’équipe pour explorer de nouvelles voies de recherche
  • Bénéficiant d’une relation privilégiée avec l’équipe du laboratoire
  • Étant informé en avant-première des avancées du laboratoire

soit 8,50 € après déduction fiscale
Correspond à 1 analyse visant à identifier les cellules tumorales circulant dans le sang

Je parraine
Nous soutenir régulièrement,
c’est pérenniser les avancées du laboratoire.



Vous permettez une meilleure planification et budgétisation des projets de l’équipe
Vous nous permettez ainsi de pérenniser notre action contre le cancer colorectal.

soit 5,10 € après déduction fiscale
Correspond à un test de migration des groupes de cellules tumorales dans des chambres microfluidiques.

Je soutiens régulièrement
Une équipe de talents
Au service de la recherche

Détecté à temps, le cancer colorectal peut être guéri dans 9 cas sur 10. Mais lorsque la maladie se propage, il n’existe pour le moment aucun traitement efficace. Depuis plusieurs années, le Dr Fanny Jaulin et son équipe ont accompli d’immenses progrès dans la compréhension des mécanismes de dissémination de ce cancer, et ce, notamment grâce au parrainage des donateurs. Ces recherches ouvrent aujourd’hui des perspectives prometteuses pour lutter contre la 2e cause de mortalité par cancer en France et sauver plus de vies.

À l’occasion de Mars Bleu, le mois de mobilisation nationale contre le cancer colorectal, Gustave Roussy vous invite à découvrir cette équipe, qui se mobilise au quotidien pour faire progresser la recherche ! Bienvenue au labo !

Dr Fanny Jaulin
Directrice du laboratoire

Après un doctorat à Marseille puis un post-doctorat effectué à New York, Fanny Jaulin a ouvert son laboratoire au sein de Gustave Roussy en septembre 2012 grâce à un financement de la Fondation Gustave Roussy. Lauréate de labourse Natixis de 2012 à 2017 puis d’un soutien de l’Institut national du cancer, elle est l’auteur d’importantes publications, notamment dans Nature Cell Biology en 2018 et dans The EMBO Journal (Organisation européenne de biologie moléculaire) en 2019. En 2020, elle conçoit l’étude clinique Organotreat-01 et prend la direction de la nouvelle unité Inserm U1279 « Dynamique des cellules tumorales ». À la tête du laboratoire cancer colorectal, elle poursuit l’objectif de « percer certains des mystères derrière la progression métastatique des cancers digestifs ».
Diane-Laure Pagès
Doctorante

En 3e année de thèse, Diane-Laure Pagès est une jeune chercheuse qui travaille sous la direction de Fanny Jaulin, directrice de l’unité Inserm U1279 « Dynamique des cellules tumorales ». Après un diplôme d’ingénieur de l’École polytechnique et un master 2 de l’École normale supérieure, Diane-Laure s’oriente vers la recherche en biochimie médicale et rejoint Gustave Roussy en 2018 pour travailler sur le mode particulier de dissémination des cellules tumorales du cancer colorectal.
Charlotte Canet-Jourdan
Doctorante

Doctorante en dernière année de thèse, Charlotte Canet-Jourdan a rejoint l’équipe du Dr Fanny Jaulin en 2016 après une formation et un parcours dans le génie biomédical, le développement des médicaments et la pharmacologie. Axé sur la recherche translationnelle, son sujet de thèse sur la polarité des sphères tumorales du cancer colorectal lui a permis de se voir décerner la deuxième édition du Prix Jeunes talents de la Fondation L’Oréal en octobre 2020.
Dr Jérôme Cartry
Ingénieur de recherche
Titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire et cellulaire du développement obtenu en France et d’un post-doctorat effectué à San Diego, le Dr Jérôme Cartry est d’abord enseignant avant de rejoindre l’équipe de Fanny Jaulin en 2018 en tant qu’ingénieur de recherche. Ensemble, ils développent un projet innovant de chimiogramme personnalisé réalisé sur des organoïdes en 3 dimensions des tumeurs prélevées sur les patients. Un programme qui franchit aujourd’hui une nouvelle étape avec le lancement du projet Organotreat-01, un essai clinique novateur en la matière
Une équipe à votre service


Mariano Capuano
Responsable des relations donateurs
Pôle Partenariats et Collecte de Fonds
Tél : 33 (0)1 42 11 62 10
mariano.capuano@gustaveroussy.fr




Anne Destombes
Chargée des relations donateurs
Pôle Partenariats et Collecte de Fonds
Tél : 01 42 11 49 09
anne.destombes@gustaveroussy.fr


Gustave Roussy
Service Relations Donateurs
114 rue Édouard Vaillant
94805 VILLEJUIF CEDEX
N° SIRET : 775 741 101 00031