Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Programme SHS Innovation en cancérologie

L'innovation en cancérologie

L’innovation en cancérologie fait face à des défis qui ne sont pas seulement biomédicaux mais qui relèvent aussi des sciences humaines et sociales (SHS). Gustave Roussy héberge des équipes de recherche représentatives de nombreuses disciplines en SHS (Économie de la Santé, Management de la Santé, Philosophie, Psycho-Oncologie, Santé Publique, Sociologie) qui apportent chacune leur contribution au but commun d’améliorer la prise en charge des patients.

Notre programme de recherche en SHS s’articule autour de deux axes : l'innovation thérapeutique et l'innovation dans les soins de santé pendant et après le cancer.

L’innovation thérapeutique

Économie de la santé : évaluation médico-économique de l’innovation thérapeutique

L’innovation en santé s’accompagne généralement de coûts croissants pour la collectivité. Le système de santé est confronté à des limites financières qui contraignent à des choix. Ces arbitrages peuvent être réalisés à différents niveaux : le régulateur, le payeur, les offreurs de soins (les établissements hospitaliers plus particulièrement) et les patients. Pour chacun de ces acteurs, une problématique médico-économique intervient dès lors qu’il s’agit d’évaluer l’innovation. En cancérologie, les progrès sont rapides et rendent difficiles l’évaluation rigoureuse assise sur l’accumulation de connaissances et l’evidence-based medicine. En parallèle, de nouvelles sources de données sont désormais disponibles à l’heure du big data tant sur le plan des données cliniques et biologiques que sur le plan des données médico-économiques.

L’un des défis pour la recherche en économie de la santé est de savoir mobiliser ces nouvelles sources de données tout en continuant à recueillir son propre matériel lorsque cela est nécessaire. Un second défi est l’ampleur du champ des possibles. Les demandes et marques d’intérêt pour ce type de recherches sont croissantes.

► Voir l'équipe Etudes et recherche en économie de la santé

Philosophie : Analyse des fondements conceptuels et théoriques de l’innovation thérapeutique

La recherche fondamentale œuvre à une meilleure compréhension biologique du cancer sur laquelle peut s’appuyer la mise en place de traitements innovants. Notre objectif est de proposer une analyse critique des concepts centraux de la cancérologie et des fondements théoriques sur lesquels s’articulent la compréhension et le traitement des cancers (théorie des cellules souches cancéreuses, introduction des concepts de la génétique des populations et de l’écologie en oncologie, abandon du réductionnisme génétique au profit d’une vision plus organiciste, attention croissante portée sur le microenvironnement tumoral), afin de lever certains obstacles à la construction du savoir scientifique et freins à l’innovation thérapeutique.

► Voir l'équipe Philosophie de la biologie et de la médecine

Sociologie : étude des parcours d’accès aux innovations thérapeutiques et des inégalités sociales de santé associées

La meilleure compréhension du cancer a permis de créer de nombreuses innovations thérapeutiques ces dernières années (immunothérapies, thérapies ciblées) auxquelles les patients accèdent encore principalement par l’intermédiaire d’essais cliniques. Il est important de comprendre comment la recherche clinique se retrouve investie d’enjeux thérapeutiques dont les logiques sont parfois très éloignées des problématiques de soin (compétition internationale, etc.). Mais il s’agit aussi d’étudier la manière dont la question de l’accès des patients devient un élément à part entière de l’activité de recherche clinique (ex : identifier les bons profils de patients, organiser des systèmes de référencement inter-régional des patients). Notre objectif est d’étudier les innovations thérapeutiques par l’intermédiaire des parcours d’accès des patients et d’évaluer les nouvelles formes d’inégalités sociales de santé que cela produit.

► voir l'équipe CANBIOS, groupe SINCRO

L’innovation dans les soins de santé avant, pendant et après le cancer

Économie de la santé : étude des coûts de santé à long terme chez les survivants et modélisation des possibles réductions de coûts associées l’utilisation d’outils thérapeutiques innovants

Nos projets de recherche impliquent souvent un suivi au long cours des patients. La dimension longitudinale et un horizon temporel long sont deux composantes inhérentes à l’économie. L’exploitation des données du système national des données de santé (SNDS) permettra d’étudier les trajectoires des patients au travers des consommations de ressources médicales de manière exhaustive et à l’échelle nationale.

► Voir l'équipe Etudes et recherche en économie de la santé

Les effets iatrogènes à long terme qui font suite aux traitements peuvent induire d’important coûts de santé à long terme. Notre objectif est d’évaluer le surcoût total des dépenses de santé et de modéliser la possible réduction de ce coût par l’utilisation d’outils thérapeutiques innovant tel que la protonthérapie.

► Voir l'équipe Epidémiologie des radiations

Management de la santé : étude et optimisation des dispositifs de suivi à distance​

L’évolution des prises en charge des patients atteints de cancer en phase chronique conduit à constater des parcours faits de différents allers retours entre l’établissement de santé, (en l’occurrence Gustave Roussy), le domicile du patient, et des contacts multiples avec des professionnels de soins de ville (médecin généraliste, spécialiste, pharmacien de ville, kiné, etc..). Cette évolution pose la question de l’accès à l’expertise (tenu par les oncologues du centre de référence), et de la surveillance du patient à distance de l’établissement. Notre objectif est de compléter les connaissances sur la mise en place et l’usage de dispositifs de suivi à distance, ainsi que le suivi pharmacocinétique, la personnalisation de la relation et l’intérêt des données massives de type conversationnelle. Elles doivent permettre d’optimiser l‘usage de ces dispositifs de suivi.

► Voir l'équipe Management des Organisations de Santé

Psycho-oncologie : La dimension psychologique au coeur de l'innovation et de la personnalisation des soins 

Les progrès thérapeutiques en oncologie ont ouvert la voie à d’importants changements de prise en charge et de parcours. L’équipe de Psycho-Oncologie a développé une activité de recherche au plus près des enjeux liés à ces transformations. La prise en compte des dimensions émotionnelle, relationnelle et cognitive participe aux avancées de la médecine de précision. Elle contribue à la personnalisation des soins et à leur appropriation par les patients, de la prévention à l’après-cancer, au bénéfice du plus grand nombre et avec une attention particulière aux plus vulnérables. Cette activité de recherche se centre sur deux axes majeurs que sont :

  1. L’identification des processus psychologiques, relationnels et cognitifs, impliqués à court et à long terme dans l’ajustement des patients face au cancer, dans la préservation et l’amélioration de leur qualité de vie, ainsi que dans la mobilisation au changement de comportements de santé
  2. L’évaluation d’interventions innovantes à visée psychothérapeutique, de réhabilitation ou de soutien à destination des patients, des proches et des soignants.

► Voir l'équipe DISSPO

Sociologie et Santé Publique : évaluation de l’impact psychosocial à long terme des traitements et identification des leviers permettant de réduire ces impacts

Aujourd’hui grâce aux progrès de la recherche, la majorité des patients traités pour un cancer pédiatrique, un cancer du sein, un cancer colorectal ou un cancer de la prostate sont guéris. Toutefois, les traitements subis ne sont pas sans conséquences. En effet, ils peuvent engendrer des effets secondaires sévères sur le long terme (ex : limitations dans la mobilité, problèmes cognitifs, fatigue, prise de poids, infertilité, dépression, dysfonction sexuelle, etc.). Ces derniers ont un impact important sur la qualité de vie des patients, leur vie sociale (difficulté à s’insérer professionnellement ou à retourner au travail, isolement, etc. pouvant engendrer des inégalités sociales), et leur adhésion au traitement (ex : hormonothérapie) ce qui peut entraîner un risque de rechute. L’objectif réside d’abord dans l’évaluation de l’impact psychosocial de ces effets à long terme, mais également dans l’identification des leviers et obstacles à la mise en place d’interventions innovantes permettant de réduire l’impact des traitements, en s’appuyant sur les concepts et outils de la sociologie.

► Voir l'équipe Biomarqueurs et nouvelles stratégies thérapeutiques, groupe "L'après Cancer du Sein"

► Voir l'équipe Epidémiologie clinique et évaluation économique appliquées aux populations vulnérables

Sociologie et Santé Publique : Etude des profils de comportements à risque pour la santé chez les patients guéris d'un cancer de l’enfant

Les comportements à risque pour la santé de certains patients guéris d'un cancer pédiatrique peuvent augmenter l’incidence des complications à long-terme faisant suite à leur traitement. La co-occurrence de plusieurs comportements à risque peut amplifier ces effets néfastes. Notre objectif est de caractériser les différents profils de comportements à risque pour la santé, en prenant en compte leurs interactions et d’identifier les déterminants de ces profils afin d’exhorter à la mise en place d’interventions plus ciblées dans cette population.

► Voir l'équipe Epidémiologie des radiations

 

 

Catégorie de la page: