Je fais un don

L'espoir de guérir le cancer a un nom

Cette vidéo est hébergée par Youtube.
Pour la lire sur notre site, il est nécessaire d'autoriser les cookies marketing.
Autoriser
Votre don en action
soit 27,20 € après déduction fiscale
1 heure de travail d’un attaché de recherche clinique
Je fais un don
soit 34 € après déduction fiscale
2 heures de recherche d’un bio-informaticien
Je fais un don
soit 68 € après déduction fiscale
1 bouteille de milieu et le sérum pour entretenir les cellules en culture
Je fais un don

Aujourd’hui, près de 9 femmes sur 10 guérissent de leur cancer du sein. Mais ce chiffre optimiste recouvre des réalités multiples : il n’y a pas un, mais des cancers du sein. Parmi eux, les cancers dits « triple négatifs » sont les plus difficiles à soigner. Au cours des quinze dernières années, aucune innovation thérapeutique n’a émergé pour la moitié des femmes qui rechuteront après leur protocole de traitement standard. C’est pour ces femmes que les équipes de Gustave Roussy se mobilisent aujourd’hui et lancent le projet COMPASS.

Soutenir le projet COMPASS de Gustave Roussy, c’est leur permettre de retrouver l’espoir.

Je fais un don

 
 
Le cancer du sein triple négatif, c’est :
15 % des cas de cancer du sein

soit 7 500 femmes touchées chaque année en France et 140 000 dans le monde
40 % de patientes diagnostiquées
âgées de moins de 40 ans
un désert thérapeutique
• Aucun traitement efficace en cas de rechute précoce
• 1 200 femmes en France confrontées à l’échec précoce de leur traitement
Juliette, 34 ans, patiente et membre du collectif #MobilisationTriplettes
« Il existe très peu d’essais cliniques pour les patientes d’un cancer du sein triple négatif et elles se retrouvent rapidement en situation d’impasse thérapeutique. »
Aurélie, 35 ans, patiente et membre du collectif #MobilisationTriplettes
« J’ai l’espoir qu’un jour il y ait un traitement pour éradiquer ce cancer du sein triple négatif, pour qu’on ne laisse plus aucun enfant et maris seuls et que plus aucune jeune femme ne parte si précocemment. »
Emilie, 35 ans, patiente et membre du collectif #MobilisationTriplettes
« Mon plus grand espoir aujourd’hui est d’être en rémission, forcément, et que l’immunothérapie, la vaccinothérapie et tout ce qui peut nous aider soit enfin disponibles pour nous toutes. »
1
2
3
Précédent Suivant
COMPASS
Un programme médico-scientifique unique en France

Lancé en 2021 avec le soutien des donateurs, COMPASS vise à déterminer les stratégies potentielles les plus efficaces dans le traitement des rechutes précoces du cancer du sein triple négatif métastatique.

Nos trois priorités
Caractériser la maladie

Générer des connaissances scientifiques sur le cancer du sein triple négatif est essentiel pour améliorer sa prise en charge. Cette « caractérisation » vise à mieux orienter la thérapie et prédire la rechute et la réponse aux traitements.
Mieux comprendre et prendre en charge la rechute précoce

Parmi les femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif, 30 à 35 % présentent des récidives métastatiques dans l’année qui suit la fin des traitements. COMPASS vise à multiplier les essais cliniques destinés à ces patientes.
Étudier la maladie résiduelle

La « maladie résiduelle minimale » est constituée des cellules cancéreuses qui subsistent après le traitement. En parallèle de COMPASS, le programme dédié MRD (Minimal Residual Disease) apportera de précieuses informations sur le rôle de ces cellules dans la résistance aux traitements.
 
 
COMPASS : 3 ans pour faire 3 fois plus contre le cancer du sein triple négatif.
Nous avons plus que jamais besoin de vos dons.
 
Les progrès déjà réalisés grâce à vos dons
  • Identification de nouvelles molécules aux résultats prometteurs dans des études précliniques et cliniques de phase précoce.
  • Lancement prochain d’essais cliniques de phase II avec 60 patientes sur l’utilisation de nouveaux anticorps conjugués combinés à la chimiothérapie ou à l’immunothérapie.
  • Mise en ligne cet automne d’une plateforme web pour faciliter le recrutement des patientes pour les essais.
Lancer de nouveaux essais portant sur d’autres anticorps conjugués, des anticorps bispécifiques et de nouvelles combinaisons de traitements.

Le cancer du sein triple négatif dispose d’un nombre insuffisant de traitements, avec une efficacité limitée et de courte durée. Il est donc nécessaire de développer un arsenal thérapeutique contre ce cancer du sein agressif pour proposer un nouveau traitement en cas de rechute.

Lancer des essais sur l’utilisation de thérapies cellulaires et de virus oncolytiques.

Ils consistent à remplacer chez un patient des cellules souches déficientes par des cellules génétiquement reprogrammées, afin de les utiliser comme des médicaments. Il s’agit de manipuler génétiquement les monocytes des patientes pour pouvoir augmenter la phagocytose de façon à ce qu’ils attaquent les tumeurs et les détruisent de l’intérieur.

Contre le cancer du sein triple negatif,
3 facons d’agir ensemble

Donnez les moyens à nos équipes de mener à bien leurs projets contre le cancer du sein. faire un don régulier

Parrainez notre équipe de recherche avec un don de 25 € par mois. Parrainer nos chercheurs

Mobilisez votre entourage contre le cancer du sein. Monter une page de collecte
Gustave Roussy,
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, et 3ème meilleur hôpital de cancérologie au monde
1
équipe de
recherche
Inserm
dédiée aux pathologies mammaires
12 019
patientes vues
en consultation en 2020 pour un cancer du sein
831
patientes

ont bénéficié du diagnostique en 1 jour, permettant de réduire les délais de prise en charge


Gustave Roussy est labellisé « Don en Confiance » depuis 2009. Le Don en Confiance est un organisme de labellisation et de contrôle des associations et fondations faisant appel à la générosité du public.



Gustave Roussy
Service Relations Donateurs
114 rue Édouard Vaillant
94805 VILLEJUIF CEDEX
N° SIRET : 775 741 101 00031