Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Trafic intracellulaire, complexes macromoléculaires et cancer

Responsable
Dr Svetlana Dokudovskaya
Tél.: +33 (0)1 42 11 48 53

Pavillon de recherche 1,
Niveau 3, Pièces 372 et 373

 

Envoyer un e-mail
Frise de présentation (bandeau): 
Trafic intracellulaire, complexes macromoléculaires et cancer

Equipe Trafic intracellulaire, complexes macromoléculaires et cancer

Le cancer du poumon touche plus de 30 000 personnes et est responsable de près de 27 000 décès par an en France. Des délétions du chromosome 3 recouvrant la région 3p21.3 sont observées dans plus de 90 % des cancers du poumon à petites cellules et 50 % des cancers non à petites cellules. Les gènes codés par cette région sont associés à une activité suppresseur de tumeur.

Le gène NPRL2 est localisé dans la région 3p21.3, son absence a été corrélée à une résistance au cisplatine, médicament utilisé en chimiothérapie. Les bases moléculaires de l’action de NPRL2 dans des cellules saines ou cancéreuses sont encore peu connues. Npr2, l’homologue de NPRL2 chez la levure, est l’un des composants d’un nouveau complexe protéique, le complexe SEA. Plusieurs protéines du complexe SEA partagent des éléments structuraux avec les protéines responsables du transport intracellulaire que sont certaines protéines du pore nucléaire ainsi que les protéines COPI, COPII, Clathrine, des vésicules avec manteau de coatomères.

NPRL2 est l’un des composés du complexe GATOR1/GATOR2, récemment identifié comme étant l’homologue du complexe SEA chez les mammifères. D’autres protéines de ce complexe, en plus de NPRL2, ont une activité suppresseur de tumeur. Des études récentes montrent un rôle important de NPRL2 et de ses partenaires dans la régulation de la voie de signalisation cellulaire TORC1 et dans l’autophagie. Nos travaux ont pour but d’étudier les bases moléculaires du fonctionnement de SEA chez la levure et de GATOR dans les cellules humaines isolées soit de tissus sains soit de tissus tumoraux. Nos études devraient amener à une meilleure compréhension des mécanismes par lesquels la dérégulation d’une ou plusieurs protéines de ce complexe peut intervenir dans le développement tumoral.

Nos axes de recherche sont:

  • L’étude du rôle de complexe SEA chez levure et chez l’Homme dans la régulation de la voie TORC1, l’autophagie et la prolifération cellulaire
  • La caractérisation de la structure du complexe SEA chez levure et de sa fonction dans la réponse cellulaire aux stresses métabolique et oxydatif
  • L’identification des bases moléculaires de la fonction de NPRL2 dans la résistance aux médicaments anticancéreux
Catégorie de la page: