Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Villejuif, le 10 septembre 2015

21 au 25 septembre - semaine européenne de sensibilisation aux cancers de la tête et du cou – Make Sense Campaign

En tant que 1er centre français de prise en charge des cancers ORL, Gustave Roussy se mobilise

Méconnu du grand public, le cancer de la tête et du cou constitue pourtant le 6e type de cancer par ordre de fréquence en Europe.
En dépit des progrès majeurs accomplis ces dernières années, il tue encore plus de la moitié des patients qui en sont atteints en raison de diagnostics trop tardifs. Sous l’égide des sociétés savantes européenne et française, « Prendre le cancer à la gorge » est une semaine de sensibilisation pour faire bouger les lignes. Gustave Roussy, à travers son comité ORL, s’engage dans cette campagne européenne pour sensibiliser le grand public.

Mercredi 23 septembre, l’Institut organise une journée d’information grand public dans son hall. « Il est urgent de modifier les comportements. On voit encore trop de patients arriver à un stade avancé de la maladie . Pris en charge à un stade débutant, le taux de survie de ces cancers est de 80 à 90% » souligne le Dr Stéphane Temam, responsable du comité ORL de Gustave Roussy.

La pluridisciplinarité au sein du 1er centre français de prise en charge des cancers ORL

1er centre français de prise en charge des cancers ORL et centre de référence pour les tumeurs rares (coordonnateur national du réseau REFCOR labélisé par l’INCa), Gustave Roussy prend en charge les patients quel que soit le stade de la maladie.
L'équipe pluridisciplinaire du comité ORL/Tête et cou de Gustave Roussy a acquis une renommée nationale et internationale dans la prise en charge globale des patients porteurs de tumeurs bénignes ou cancéreuses de la tête et du cou : diagnostic, bilan, traitement complet, rééducation et suivi. Toutes les spécialités qui travaillent en collaboration proposent des soins standards ou innovants en chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, imagerie médicale, radiologie interventionnelle, au laboratoire de prothèse maxillo-faciale, en anesthésie-réanimation et en soins de support (rééducation orthophonique, traitement de la douleur, nutrition, addiction, onco-psychologie).
En 2014, le comité ORL de Gustave Roussy a pris en charge plus de 4 400 patients.

La chirurgie mini-invasive pour préserver au maximum les patients

La prise en charge chirurgicale dans ce type de cancer est particulièrement complexe et peut entraîner de profonds bouleversements physiques et psychologiques. Respirer, parler, manger, boire… Ces activités simples mais essentielles du quotidien peuvent être altérées par le cancer et son traitement. L’équipe du comité ORL a développé des techniques mini-invasives innovantes, moins traumatisantes physiquement et psychologiquement pour les patients, et propose, pour certaines tumeurs, l’évaluation d’une chirurgie par voie transorale (par la bouche) assistée par robot à l’aide du da Vinci Xi, robot chirurgical de dernière génération.

A propos des cancers de la tête et du cou

Les cancers de la tête et du cou, dits aussi cancers des voies aéro-digestives supérieures (VADS), sont situés sur la partie haute des systèmes respiratoires et digestifs. Ils ne concernent pas le cerveau, l’œil ou l’œsophage. Les formes les plus fréquentes sont les cancers de la bouche (42%) et de la gorge (35%) . Ils touchent toutes les classes d’âge avec une prédominance chez les hommes de plus de 40 ans mais l’incidence est en augmentation chez les patients plus jeunes et chez les femmes. Le tabac, l’alcool et le virus HPV ont été identifiés comme des facteurs de risque. Leur diagnostic et leur traitement sont souvent fait à un stade avancé du fait d’un retard à la consultation avec un spécialiste.
Chaque année, en France, 16 000 personnes  sont diagnostiquées d’un cancer de la tête et du cou et plus de 5 000 personnes en décèdent.

Prendre le cancer à la gorge – Make Sense Campaign – et le réflexe « 1 pour 3 »

La principe « 1 pour 3 » développée par les experts des sociétés savantes mentionne que le médecin généraliste devrait adresser son patient à un spécialiste des voies aéro-digestives supérieures s’il présente UN des symptômes suivants depuis plus de TROIS semaines : mal de gorge ou enrouement persistant, difficulté ou douleur en avalant, langue douloureuse ou aphte ne guérissant pas, narine bouchée ou saignement de nez, ganglions dans le cou…
Programme de la semaine européenne Make Sense Campaign sur www.makesensecampaign.eu/fr

PDF iconTélécharger le communiqué en PDF