Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers urologiques

KETOREIN : Etude pilote évaluant le régime cétogène concomitant au Nivolumab plus Ipilimumab dans le carcinome rénal métastatique à cellules claires

Titre de l'étude: 
KETOREIN : Etude pilote évaluant le régime cétogène concomitant au Nivolumab plus Ipilimumab dans le carcinome rénal métastatique à cellules claires
Numéro de l'étude: 
IGR 3206
Médecin investigateur: 
Dr Emeline COLOMBA-BLAMEBLE
Indication: 
Cancer du rein
Description: 

Les régimes restrictifs (régime cétogène, régimes faibles en glucides ou le jeune thérapeutique) sont pratiqués par certains patients atteint de cancer pour mieux contrôler leur maladie ou mieux tolérer les traitements, mais à ce jour aucune donnée scientifique suffisantes n’a démontré de réelle bénéfice en cancérologie.

En effet, peu d’étude ont été menées chez l’homme, et la qualité des données scientifiques disponibles actuellement est trop faible pour recommander ce type de régime en routine aux patients atteints de cancer.

Nous souhaitons mener une étude évaluant l’impact d’un régime cétogène en association avec l’immunothérapie dans le cadre du cancer du rein métastatique en début de traitement; pour d’une part évaluer si ce régime augmente l’efficacité de l’immunothérapie et explorer les mécanismes d’action de ce régime sur le microbiote intestinal mais aussi sur le système immunitaire et métabolique avec des prélèvements de selles et de sang prévus dans le cadre de cette étude.

L’étude vise à démontrer qu’un régime cétogène peut aider l’efficacité de l’immunothérapie prescrite dans le cadre du traitement de votre cancer du rein avancé.

Le régime cétogène est un régime très pauvre en glucides (sucres lents et rapides) et riche en matière grasse. Cette réduction des glucides met votre corps dans un état métabolique appelé « cétose ». Lorsque cela se produit, votre corps va changer sa source principale d’énergie qui correspond habituellement aux glucides et utiliser une autre source d’énergie provenant de la dégradation des graisses appelés corps cétoniques (beta hydroxybutyrate et aceto acétate notamment). Ils sont produits par le foie, et vont remplacer les glucides pour fournir l'énergie nécessaires au bon fonction de tout l’organismes : cerveau et autres organes.

Ce régime prévoit généralement 90% de matières grasses, 8% de protéines et seulement 2% de glucides, soit généralement l’équivalent d’une ingestion de moins de 40 grammes de glucides par jour.

Dans le cadre de cette étude qui dure 3 mois, il y a 4 groupes de traitement : 2 groupes suivront un régime cétogène, un groupe de patients suivra un régime normal et un dernier groupe un régime normal avec un complément alimentaire le ketoforce. Ketoforce est un complément alimentaire liquide qui contient le corps cétonique bêta-hydroxy butyrate (BHB) sous forme de sel de sodium et de potassium. Il imite le régime cétogène. C’est un liquide non aromatisé non sucré.  

En pratique : l’alimentation des patients dite « cétogène » est fournie sous forme de repas pendant 3 mois tout le temps de la durée de l’étude. L’étude vise à explorer si ce régime ou un corps cétonique oral augmente l’efficacité de la réponse au traitement par immunothérapie dans le cancer du rein.

A noter, que cet essai s’intègre dans un programme médico-scientifique large étudiant le microbiote :« la clinique du microbiote » dirigé par le Dr Laurence Zitvogel.