Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

17/11/2016

Journée mondiale contre le cancer du pancréas

Le pancréas est un organe du système digestif situé derrière l’estomac, tout contre l’intestin et à proximité d’un réseau dense de vaisseaux sanguins. Le pancréas aide à la digestion et joue un rôle majeur dans la régulation du taux de glucose dans le sang.

Le cancer du pancréas est le deuxième cancer de l’appareil digestif le plus fréquent, après le cancer colorectal. Selon les estimations de l'Institut National du Cancer, plus de 11 300 personnes ont été touchées en France, en 2015. Des chiffres malheureusement en progression ces dernières années, en France comme ailleurs. Figurant parmi les cancers les plus graves, on estime qu’il pourrait devenir la 2e cause de mortalité par cancer d’ici 2020, après le cancer du poumon.

Un diagnostic trop tardif

Le mauvais pronostic du cancer du pancréas s’explique notamment par un diagnostic très tardif. En effet, aucun signe ne peut le laisser présager pendant des années, la maladie pouvant évoluer de manière silencieuse pendant 10 ou 15 ans. L’arrivée de symptômes (douleurs abdominales permanentes, jaunisse, amaigrissement rapide, fatigue intense…) marque déjà un stade avancé du cancer, qui empêche souvent le recours à la chirurgie. C'est pourquoi les efforts de recherche portent particulièrement sur la découverte de marqueurs spécifiques, qui permettraient de détecter de manière précoce le développement d'un cancer du pancréas. La mise au point de thérapies ciblées est également un axe de recherche privilégié, dans le cas des cancers liés à une anomalie génétique.

Les signes qui doivent alerter

Certains signes peuvent révéler un cancer du pancréas. S’ils sont réunis, ils doivent absolument faire évoquer le diagnostic. En particulier :

1. La douleur, souvent intense et lancinante, parfois augmentée la nuit en position allongée, située dans le creux de l’estomac et se projetant typiquement sous les côtes et en arrière, dans le dos, « en ceinture ».

2. Un amaigrissement rapide et une fatigue intense sans cause apparente, perte d'appétit, sensation permanente d'estomac plein.

3. Un jaunissement de la peau et du blanc des yeux, des selles décolorées et un peu grasses, des urines foncées. Il arrive que la tumeur provoque également de fortes démangeaisons (prurit) sur l'ensemble du corps.

(c) Pancreatic Cancer Europe

Pour en savoir plus