Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 200 professionnels mobilisés

Cancer du testicule

Responsable
Pr Karim Fizazi

Contact
Tél. : +33 (0)1 42 11 47 99
E-mail

Demander un RDV
Frise de présentation (bandeau): 
Cancer du testicule

Prise en charge du cancer du testicule

Le cancer du testicule se développe le plus souvent à partir des cellules germinales, qui produisent les spermatozoïdes. Il existe deux types de tumeurs germinales :

  • les tumeurs séminomateuses (aussi appelées séminomes)
  • les tumeurs non séminomateuses

Le cancer du testicule se détecte généralement suite à l'apparition d’une masse, d’une grosseur, découverte à l'auto-palpation ou détectée par un médecin lors d’un examen clinique.

Les tumeurs testiculaires touchent essentiellement les adultes jeunes : 85% des hommes diagnostiqués ont entre 15 et 49 ans.  Environ 2 700 nouveaux cas de cancer du testicule sont enregistrés en France chaque année*. Il s'agit d'une forme de cancer relativement rare mais de bon pronostic.

Concertation pluridisciplinaire

La prise en charge (diagnostic et traitement) du cancer du testicule nécessite le travail conjoint de plusieurs médecins de diverses disciplines : chimiothérapeutes, chirurgiens, radiothérapeutes, radiologues, anatomo-pathologistes, en collaboration avec les médecins de ville. Chaque décision majeure est prise au cours de réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP). Dans certains cas, la présence du patient à une réunion peut être requise.

Traitement du cancer du testicule

Le traitement du cancer du testicule nécessite l’ablation du testicule par chirurgie, appelée orchidectomie.

D’autres traitements complémentaires peuvent être nécessaires suivant les cas : chimiothérapie, radiothérapie, voire autres interventions chirurgicales en cas de métastases (notamment curage des ganglions lymphatiques qui pourraient être également atteints).

Avant les traitements, il est nécessaire de conserver un échantillon de sperme du patient, en cas d’atteinte à sa fertilité par effets secondaires des traitements.

Cancer du testicule : symptômes et facteurs de risque

Le cancer du testicule n’entraîne généralement que peu de signes cliniques, c’est pourquoi il est le plus souvent découvert de façon fortuite au cours d’une auto-palpation ou d’un examen de routine.

Si les causes de l’apparition d’une tumeur testiculaire ne sont pas toujours identifiables, plusieurs facteurs de risque pouvant favoriser l’apparition de ce type de cancer ont été identifiés :

  • la cryptorchidie, une anomalie congénitale qui touche 1 à 3% des nouveaux-nés garçons ;
  • l’infection au VIH ;
  • l’atrophie testiculaire ;
  • les antécédents familiaux.

Le fait d’avoir eu un cancer au niveau de l’un des testicules augmente le risque de développer un cancer sur le testicule controlatéral.

Par ailleurs, les cancers testiculaires étant devenus de plus en plus fréquents au cours des dernières décennies, plusieurs études sont en cours pour éclaircir l’impact de l’exposition à certains polluants chimiques modernes dans le développement de la maladie.

* Estimation 2018 réalisée par l'Institut National du Cancer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégorie de la page: