Informations pratiques

Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

> Patients Internationaux

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Cancer de la peau

Responsable
Pr Caroline Robert

Contact
Tél. : +33 (0)1 42 11 42 10
Fax : +33 (0)1 42 11 50 02

Envoyer un e-mail
Frise de présentation (bandeau): 
Cancer de la peau

Prise en charge des cancers de la peau

Le comité de dermatologie de Gustave Roussy prend en charge les patients atteints de cancer de la peau et ceux qui présentent des effets secondaires cutanés induits par les traitements anticancéreux.

Les cancers de la peau regroupent :

  • les mélanomes : mélanome superficiel extensif, mélanome nodulaire, mélanome acrolentigineux, mélanome de Dubreuilh ou muqueux
  • les carcinomes : carcinome épidermoïde (spinocellulaire), carcinome basocellulaire, annexiel et neuroendocrine

A Gustave Roussy, les décisions de traitement sont prises lors de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP), qui rassemblent plusieurs médecins de diverses disciplines : radiologues, pathologistes, chirurgiens, oncologues médicaux, etc. en collaboration étroite avec les médecins de ville. Ceux-ci apprécient, en fonction des résultats des examens, les traitements les mieux adaptés à chaque forme de cancer et à chaque individu. Un médecin référent explique alors au patient et à sa famille, les décisions du comité.

Vers de nouveaux traitements

Le comité de dermatologie est particulièrement impliqué par le biais de sa responsable le Pr Caroline Robert dans des travaux de recherche menés au sein de l'équipe "Biomarqueurs prédictifs et nouvelles stratégies moléculaires en thérapie cancéreuse" : identification des mécanismes de résistance aux traitements du mélanome, mise en évidence de biomarqueurs d'efficacité et de résistance vis-à-vis des thérapeutiques, mise au point de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Plusieurs voies prometteuses sont ainsi exploitées :

  • les thérapies ciblées dirigées contre une anomalie génétique (anti-BRAF ou anti-MEK)
  • les immunothérapies (anti-CTLA4, ipilimumab, anti-PD1, anti-PLD-1)
  • les combinaisons de ces deux approches thérapeutiques
  • de nouveaux médicaments ou associations de médicaments

Plusieurs essais cliniques sont en cours sur ces traitements innovants, dont l'efficacité a été démontrée.

Facteurs de risque du mélanome

  • l'exposition solaire et aux rayonnements ultraviolets, qu'elle soit aigue, répétitive (coups de soleil répétés) ou chronique
  • les patients ayant une peau claire (phototype I et II) ont un risque beaucoup plus élevé
  • lne prédisposition familiale pour environ 10 % des patients atteints de mélanome (au moins 2 personnes dans une même famille), portant notamment sur les gènes CDKN2A ou p16 et CDK4, MITF ou d'autres
  • le syndrome du naevus atypique (naevus en grand nombre)
  • les naevus congénitaux (présents dès la naissance) ont un risque de transformation qui croit avec leur taille.
  • le xeroderma pigmentosum (maladie génétique)
  • l'immunodépression

Pour en savoir plus

> Voir les conseils de prévention solaire de l'Institut National du Cancer

Catégorie de la page: