Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Faire un don contre le cancer de la peau

Votre don accélère la recherche à Gustave Roussy

Avec plus de 15 400 nouveaux cas en 2017, le mélanome représente entre 2 et 3 % de l’ensemble des cancers. C’est le cancer pour lequel le nombre de nouveaux cas par an augmente le plus (10 % par an depuis 50 ans). Détecté à un stade métastatique, son évolution peut être redoutable.

Mais, depuis 2011, les progrès de la recherche ont été spectaculaires grâce à l’émergence des thérapies ciblées et de l’immunothérapie. Il s’agit d’une véritable révolution thérapeutique à laquelle l’équipe de Gustave Roussy a largement contribué. Cependant, ces nouveaux traitements ne sont pas efficaces à tous les malades atteints de mélanome métastatique.

C’est pour ces patients que l’expertise de haut niveau de Gustave Roussy est absolument essentielle, c’est pour eux que vos dons agissent directement.

Avec votre don, aidez Gustave Roussy à sauver des vies !

Graphique cancer de la peau
Graphique cancer de la peau

Grâce à vos dons, devenez acteur de l’innovation et accélérez la recherche au bénéfice direct des patients !

Innover pour mieux soigner, trois programmes phares de recherche :

Comprendre les mécanismes de résistance aux thérapies ciblées en analysant les changements cellulaires précoces responsables des résistances et mettre au point des traitements qui éliminent les cellules résiduelles

Comprendre et lutter contre les résistances aux immunothérapies par la recherche de biomarqueurs prédictifs d’efficacité

Comprendre comment le métabolisme énergétique des cellules influence l’efficacité des traitements. Certaines cellules ont un fonctionnement énergétique qui les rend extrêmement résistantes et réfractaires à tous traitements.

 

 

Découvrez la prise en charge des cancers de la peau à Gustave Roussy

 

Témoignage d'Hélène,
54 ans,soignée à Gustave Roussy pour un mélanome métastatique

guillemetsJ’ai eu la chance d’entrer dans un protocole d’immunothérapie à Gustave Roussy au mois de septembre 2013. Et à l’heure où je vous parle, tout va bien.

Pourtant, il y a 4 ans, mon combat était loin d’être gagné. En 2013, j’ai subitement été prise de nausées, d’une forte sensation de grosse tête et de violents vertiges qui provoquaient des chutes inopinées. Impossible de tenir debout. C’était très inquiétant, je n’avais rien vu venir. Mon médecin généraliste m’a prescrit une IRM pour savoir d’où venaient ces maux de tête. Le radiologue est sorti de sa réserve, m’indiquant qu’il fallait absolument que je me rende aux urgences tout de suite, mon cerveau était “au bord de l’explosion”.

Les craintes du radiologue ont vite été confirmées, mon cerveau était envahi de métastases. Transportée en urgence à l’hôpital Sainte-Anne, j’ai été opérée et ils ont pu extraire deux métastases importantes. Le médecin s’est alors tourné vers Gustave Roussy. D’après lui, seules les équipes de Gustave Roussy sauraient identifier quelle était l’origine de ces métastases cérébrales…

À Gustave Roussy, j’ai été prise en charge par le professeur Caroline Robert qui a très vite déduit que j’avais un mélanome métastatique.

Elle m’a tout de suite présenté un protocole d’essai d’immunothérapie car elle avait confiance dans ce nouveau traitement, le pembrolizumab, qui montrait une efficacité chez d’autres patients comme moi. Aucune autre alternative ne m’était proposée, j’ai donc accepté sans hésitation, j’avais toute confiance. Malgré la gravité du diagnostic initial, je n’ai jamais eu peur. J’ai été portée par la confiance des médecins, cela m’a beaucoup aidée.

Les effets de ce traitement ont été très rapides, les maux de tête, les vertiges ont vite disparu. Cela fait 2 ans et demi que je suis sortie de cet essai, que j’ai arrêté tout traitement et qu’il n’y a plus rien.guillemets

Catégorie de la page: