Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Villejuif, le 9 décembre 2021

Remarquable mobilisation : 2,6 millions d'euros collectés pour la recherche sur les cancers pédiatriques à Gustave Roussy grâce à une nouvelle vente aux enchêres #OrDuCommun 

La 4e édition d’une vente aux enchères #ORduCommun s’est déroulée mardi soir à l’Hôtel de ville de Paris au profit de la recherche en oncologie pédiatrique à Gustave Roussy, 1er centre de lutte contre le cancer en Europe.
En présence de la Maire de Paris, Madame Anne Hidalgo, et de Madame Brigitte Macron, la vente a suscité l’enthousiasme des invités et permis de collecter 2,6 millions d’euros pour la campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle ».
Le Président Sarkozy, parrain de cette campagne et malheureusement en déplacement à l’étranger, a tenu à dire quelques mots et s’est adressé en duplex à l’assistance afin d’encourager à la plus grande générosité !

Sous l’impulsion de Frédéric Lemos, président de la campagne, et de sa femme Magali, la Fondation Gustave Roussy a lancé en 2017 une campagne visant à collecter 10 millions d’euros d’ici 2020 pour guérir plus d’enfants, mieux et plus vite.
En deux années seulement, ce 1er palier de 10 millions était atteint et a déjà permis d’initier de grands projets de recherche sur la génétique, l’immunothérapie et le suivi à long terme et de recruter une grande équipe de chercheurs de haut niveau au sein de laboratoires disposant des équipements technologiques les plus performants. La 1ère édition de ce Gala avait permis de lever 900 000 euros en 2018, celles de 2019 et 2020 avaient vu s'envoler les enchères avec 2 millions d'euros collectés. Un record encore une fois battu cette année avec 2,6 millions d'euros réalisés grâce à cette vente caritative, plébiscitée par des enchères d'une générosité #ORduCommun ! Après cette vente exceptionnelle, ce sont plus de 17M€ qui ont été collectés en 4 ans.

Cette collecte sans précédent s’inscrit dans les objectifs de la campagne « Guérir le cancer au 21e siècle » pour les quatre années à venir : poursuivre les projets de recherche déjà initiés et soutenir le nouvel axe de recherche dédié aux tumeurs cérébrales chez les enfants, et financer un immeuble qui abritera les équipes de recherche dédiées à l’oncologie pédiatrique.

Toutes les personnes présentes à cette vente ont répondu avec coeur et engagement aux enchères, animées brillamment par Maïtena Biraben et deux commissaires-priseurs de renom, Matthieu Lamoure et Arnaud Oliveux de la maison Artcurial. Les lots exceptionnels
généreusement offerts par ceux qui soutiennent cette cause aux côtés de Gustave Roussy ont fait des heureux. Il est à saluer la dimension particulièrement philanthropique de cette vente, puisque les enchères les plus hautes ont été portées sur des lots à destination des enfants hospitalisés, de leurs familles et des soignants.


Un comité de campagne décidé à guérir cette maladie  

Frédéric Lemos préside cette campagne qu’il dédie à son fils Noé disparu d’un cancer en 2014 et qui incarne déjà l’espoir de guérir d’autres générations d’enfants touchés par cette maladie. Cet acteur français de l’immobilier tertiaire, dont la société a en particulier investi dans la Tour Montparnasse, a été rejoint au comité de campagne par Edouard Carle, fondateur et co-président des crèches Babilou, Sebastien Verdeaux qui, après dix années passées chez JP Morgan, a créé Letus Private Office et par Anne-Sophie d’Andlau et Catherine Berjal, co-associées du fonds CI-AM. Le Président Nicolas Sarkozy qui avait connu Noé parraine cette campagne depuis son lancement, mobilisant son réseau pour la soutenir.

« Notre fils Noé avait eu un accès sans précédent à la recherche, aux dernières innovations, au suivi de l’évolution de sa maladie, en grande partie grâce à Gustave Roussy. Il faut guérir nos enfants et c’est l’élan que nous souhaitons donner grâce à notre campagne. J’espère que dans quelques années nous pourrons nous réunir et dire qu’ensemble nous avons changé le monde. »
 Frédéric Lemos, Président du Comité de Campagne

La campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle »

Les mots guérir et cancer ne sont pas encore systématiquement associés. Aujourd’hui, même si les progrès de ces dernières décennies permettent à 80 % des jeunes patients de guérir dans les cinq ans suivant le diagnostic de la maladie, près des deux tiers d’entre eux garderont des séquelles à l’âge adulte. Il reste 20 % d’enfants en échec de traitement et pour qui la recherche est aujourd’hui le seul espoir. Sur les 10 millions collectés dans la 1ère phase de cette campagne :
  • Près de 5 millions ont déjà été engagés dans la recherche en immunologie pour comprendre comment les cancers pédiatriques échappent au système immunitaire afin de développer des immunothérapies spécifiques et efficaces chez l’enfant et pour que les enfants puissent eux aussi bénéficier de la révolution de ces traitements,
  • 3.5 millions collectés sont consacrés à la recherche en génétique pour comprendre pourquoi les enfants ont un cancer car, dans 90 % des cas, le pédiatre ne connaît pas la réponse à la question des parents « Pourquoi mon enfant a-t-il un cancer ? ».
  • Près de 2 millions d’euros financent la recherche transdisciplinaire, clinique et biologique pour comprendre, dépister et prévenir les complications tardives des traitements donnés pendant l’enfance.
  • Enfin, la campagne se dote d’un nouvel axe qui s’intègre dans le nouveau programme médico-scientifique pédiatrique de Gustave Roussy afin d’accélérer la recherche sur les tumeurs cérébrales pédiatriques. Les tumeurs du système nerveux central sont les cancers les plus fréquents chez les enfants de 0 à 14 ans après les leucémies. Elles touchent près de 25 % des enfants dans cette tranche d’âge. Parmi elles, les cancers du tronc cérébral qui représentent 10 à 20 % des tumeurs cérébrales pédiatriques sont dans leur grande majorité (80 %) des gliomes infiltrants (GITC ou DIPG en anglais). 
  • Plus d’infos : www.guerirlecancerdelenfant.fr

 

Icône PDF ► Lire le communiqué en PDF