Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Programme Profeel

Réalisation de portrait moléculaire sur l’ADN tumoral circulant.

Dr Barbara Pistilli

Responsable du programme :  
Dr Barbara Pistilli, oncologue médicale

Les nouvelles technologies d’analyse moléculaire permettent de caractériser les altérations de gènes ou de protéines propres à chaque cancer du sein. La présence de certaines de ces altérations rend le cancer potentiellement sensible à des traitements ciblés. Plusieurs de ces traitements ont apporté la preuve de leur efficacité alors que d’autres sont encore en développement.

Nombre de ces anomalies peuvent désormais être identifiées par une simple prise de sang. Cette technique permet de connaître les altérations présentes dans le cancer en moins de 2 semaines, permettant d’assurer une plus grande réactivité dans la prise en charge.

Objectif : Orienter les patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique vers une thérapie innovante grâce à la réalisation d’un "portrait moléculaire" basée sur la biopsie liquide.

 

Témoignage de Christine"J’ai eu un premier cancer du sein en 2009. J’ai d’abord eu de la chimiothérapie, suivie d’une opération, de séances de radiothérapie et d’hormonothérapie.Tous ces traitements ont été très lourds à supporter, mais le cancer avait disparu.

En mars 2017, le docteur Inès Vaz-Luis m’annonce que le cancer a récidivé et a développé des métastases osseuses… Très vite, j’intègre un essai et bénéficie d’un nouveau médicament qui fonctionne bien, mais au bout d’un an, de nouvelles métastases étaient apparues.

Le docteur Vaz-Luis me parle alors de l’essai PROFEEL qui permet de proposer grâce à une prise de sang des traitements ciblés qui pourraient être efficaces dans mon cas. Cette prise de sang a permis de voir qu’une nouvelle molécule en phase d’essai pourrait correspondre aux particularités de mon cancer… Si ce nouveau traitement s’avère efficace, ce serait inespéré. J’ai encore envie d’y croire."

Christine, 58 ans,
soignée à Gustave Roussy pour un cancer du sein métastatique

Catégorie de la page: