Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Sarcomes et tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST)

Traitement des Sarcomes des tissus mous

Titre de l'étude: 
CONgRAtS association du nivolumab et du relatlimab chez les patients porteurs de sarcome des tissus mous au stade avance et/ou metastatique. etude randomisee de phase II
Numéro de l'étude: 
CSET 3102
Médecin investigateur: 
Dr Olivier Mir
Indication: 
Sarcome des tissus mous
Description: 

L’étude CONgRAtS est un essai randomisé de phase 2 évaluant l’activité du nivolumab (seul ou associé au relatlimab) chez les patients atteints de sarcomes des tissus mous localement avancés ou métastatiques présentant des structures lymphoïdes tertiaires (TLS, retrouvées dans environ 40% des sarcomes).

La présence de ces dernières semble en effet associée à la réponse aux anticorps anti-PD-1 tel que le nivolumab ; le rôle de l’addition d‘un anticorps anti-LAG3 (relatlimab) sera exploré dans cette étude d’immunothérapie.
Les patients éligibles seront randomisés (en 1 :1) entre un traitement par nivolumab seul ou nivolumab + relatlimab.

Les patients devront avoir reçu au maximum 2 lignes de traitement préalables en phase avancée/métastatique, et ne pas avoir été traités par un anti-PD(L)-1 ou un anti-LAG3.

Du matériel histologique (biopsie ou pièce opératoire) archivé doit être disponible pour la recherche de TLS avant initiation du traitement, et une lésion doit être biopsiable dans le cadre de l’étude (biopsie programmée entre la 2e et la 3e perfusion de traitement).
Des prélèvements sanguins seront également réalisés tous les 15 jours pour le suivi de marqueurs d’inflammation (cytokines).

Le traitement est administré en hôpital de jour, toutes les deux semaines, par voie intraveineuse, jusqu’à progression de la maladie, ou survenue d’une toxicité inacceptable.

Le critère de jugement principal est le taux de non-progression de la maladie à 6 mois. Les critères secondaires sont le taux de réponse, la survie sans progression, la survie globale, et la tolérance du traitement.

Il est prévu de screener (recherche de TLS sur matériel archivé) 168 patients pour identifier 67 patients à randomiser dans l’étude.

5 centres français du réseau de référence NETSARC seront amenés à inclure dans l’étude.