Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Essais précoces

Etude de phase Ib, de détermination de la dose, évaluant l'innocuité et l'effet de [177Lu]Lu-DOTA-TATE en association avec le carboplatine, l'étoposide et le tislelizumab en traitement d'induction et en association avec le tislelizumab

Titre de l'étude: 
CAAA601A42101 : Etude de phase Ib, de détermination de la dose, évaluant l'innocuité et l'effet de [177Lu]Lu-DOTA-TATE en association avec le carboplatine, l'étoposide et le tislelizumab en traitement d'induction et en association avec le tislelizumab en traitement d'entretien dans le cancer bronchique à petites cellules à un stade avancé (CBPC-SA) récemment diagnostiqué
Numéro de l'étude: 
CSET 3423
Médecin investigateur: 
Dr David PLANCHARD
Indication: 
Cancer bronchique à petites cellules
Description: 

Cette étude vise à déterminer une dose sûre et bien tolérée de [177Lu]Lu-DOTA-TATE dans le traitement du cancer bronchique à petites cellules à un stade avancé (CBPC-SA) récemment diagnostiqué et à évaluer l’activité préliminaire de l’association de traitements. [177Lu]Lu-DOTA-TATE est un analogue de la somatostatine (octréotate), radiomarqué au lutécium 177, et qui a une forte affinité pour le récepteur 2 de la somatostatine (SSTR2). Ce récepteur est exprimé en grand nombre sur certaines tumeurs dont les CBPC. D’après le mécanisme d’action de [177Lu]Lu-DOTA-TATE ciblant les cellules tumorales exprimant le SSTR et d’après les données précliniques et cliniques disponibles, les patients atteints d’un CBPC-SA devraient tirer bénéfice d’une radiothérapie ciblée. Cette étude sera essentielle pour apporter une nouvelle option thérapeutique potentielle dans la prise en charge du CBPC-SA.Ce nouveau traitement serra associé à un traitement standard par chimiothérapie (carboplatine avec l’étoposide par voie intra-veineuse toutes les 3 semaines) et à une immunothérapie (Tislelizumab par voie intra-veineuse toutes les 3 semaines).

L'efficacité sera évaluée par un scanner toutes les 6 semaines et jusqu'à la progression de la maladie ou l'initiation d’un nouveau traitement anti-cancéreux.