Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

05/04/2022

Un « hôpital de mon Doudou » pour les enfants en traitement de radiothérapie

Le dispositif : « L’Hôpital de mon doudou », conçu avec l’association PharmaVie et inauguré le 31 mars à Gustave Roussy, offre un aménagement adapté aux enfants en cours de traitement. L’objectif : permettre à ces jeunes patients de mieux vivre les soins de radiothérapie. Une première dans un service d’onco-pédiatrie en France.

Chaque année, une centaine d’enfants pris en charge dans le Département de cancérologie de l’enfant et de l’adolescent de Gustave Roussy sont traités par radiothérapie. Pour limiter les angoisses liées au traitement et éviter le recours à la sédation, l’association PharmaVie, en collaboration avec une équipe pluridisciplinaire de radiothérapeutes, pédiatres, psychologues et pédo-psychiatre de Gustave Roussy, a mis en place un dispositif innovant, pédagogique et ludique intitulé : « L’Hôpital de mon Doudou ». Installé au sein du service de radiothérapie en novembre dernier, cet espace a été inauguré le 31 mars 2022.


Peluche et LINAC miniaturisé pour mieux vivre le traitement 

La structure comprend une salle d’attente ludique et colorée équipée d’un LINAC (appareil de radiothérapie) miniature. A son arrivée, l’enfant reçoit une peluche doté d’un masque thermoformé, ainsi qu’un carnet de suivi, qui vont l’accompagner tout au long de son parcours de soins. Ces accessoires adaptés permettent aux jeunes patients et à leurs familles de mieux appréhender les séances de radiothérapie et de s’y familiariser grâce à une démonstration pratique et pédagogique sur l’ourson. 

Préparés et pris en charge par une équipe dédiée et spécialisée, les enfants peuvent ainsi se sentir moins anxieux. Ce mieux-être contribue à diminuer le recours à l’anesthésie, le temps des soins. En 2019, une étude publiée dans la revue Pediatric Radiology par l’Hôpital Clocheville, qui a accueilli un « Hôpital de mon Doudou », indiquait une diminution de l’anxiété des enfants lors d’un examen d’imagerie médicale par IRM. Pour confirmer ces résultats en onco-pédiatrie, Clémentine Lopez et l’équipe de l’unité d’Onco-psychologie de Gustave Roussy prévoient de mener des travaux de recherche pour évaluer l’effet de ce dispositif.   


Un dispositif pérenne financé par les associations         

« L’Hôpital de mon Doudou » est déjà présent dans 12 structures de soins partout en France, mais c’est la première fois qu’il s’implante dans un service d’onco-pédiatrie. La présidente de l’association PharmaVie, Marie-Claude Saintini, à l’origine du concept, espère que ce sera le premier d’une longue série. 
Le dispositif, installé de façon pérenne en radiothérapie, a pu voir le jour grâce au financement de deux partenaires associatifs engagés aux côtés de Gustave Roussy : « Princesse Margot » et « Eva pour la vie ». Le laboratoire Biogaran a également participé financièrement au projet et la société Orfit a apporté son soutien pour la fourniture des masques thermoformés adaptés aux peluches.