Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

03/10/2022

Octobre Rose - Mobilisation contre le cancer du sein triple négatif avec COMPASS

« Tout n’est pas rose » dans le cancer du sein. Celui-ci recouvre plusieurs maladies hétérogènes ; parmi elles, le cancer du sein triple négatif qui reste le plus difficile à soigner lorsqu’il provoque des rechutes précoces dans l’année suivant la fin des traitements curatifs. Pour trouver de nouvelles thérapeutiques adaptées aux patientes, des femmes souvent jeunes, Gustave Roussy a lancé le programme COMPASS.

Près de 15 % des cancers du sein (soit 7500) en France sont triples négatifs. Ils touchent, dans 40 % des cas, des femmes de moins de 40 ans, comme nous l’expliquent Alice, mannequin et actrice, Juliette, patiente du collectif les Triplettes, et le Dr Barbara Pistilli, cheffe du comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy.

Cette vidéo est hébergée par Youtube. Pour la lire sur notre site, il est nécessaire d'autoriser les cookies.
Accepter les cookies

 

La spécificité des cancers du sein triple négatif est liée à leur absence de récepteurs hormonaux et protéines HER2 à la surface des cellules. Ils ne sont donc ni éligibles à l’hormonothérapie, ni aux thérapies ciblées. Le protocole standard consiste à proposer aux femmes qui en sont atteintes de la chimiothérapie, suivie d’une chirurgie, puis de la radiothérapie. Mais lorsqu’une rechute précoce survient, dans 30 % des cas, les thérapeutiques disponibles n’ont qu’une efficacité limitée.

Un programme de recherche clinique pour évaluer des thérapies innovantes

Dans le cadre de la campagne « Tout n’est pas rose », Gustave Roussy a lancé le programme COMPASS en 2021. L’objectif des équipes de recherche, dirigées par la Dr Barbara Pistilli est de proposer aux femmes en rechute précoce de leur cancer du sein triple négatif une alternative pour sortir de l’impasse thérapeutique.

Plusieurs modules d’études cliniques sont prévus. Le premier essai, dont le démarrage est prévu début 2023, vise à évaluer l’efficacité d’un anticorps conjugué de 3e génération, seul ou en combinaison avec une immunothérapie. Pour promouvoir l’essai et recruter les 250 patientes en rechute de leur cancer du sein triple négatif sur tout le territoire, une webplateforme dédiée est en cours de développement.

COMPASS s’est donné deux ans pour comprendre les mécanismes impliqués dans la rechute, identifier de nouvelles cibles thérapeutiques prometteuses (anticorps bispécifiques, anticorps conjugués, CAR-T cells) et des biomarqueurs prédictifs de rechute précoce.

► Pour en savoir plus